• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572173
  • Max Reger

    Sonates pour clarinette (Intégrale)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572173 0747313217373 - 1 CD 79:19 - DDD - Enregistré du 18 au 20 décembre 2008 - Notes en anglais et allemand
En vente sur ce site depuis le 28 octobre 2010
Date parution numérique : 27 octobre 2009
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Max Reger (1873-1916)

Sonates pour clarinette & piano
La bémol majeur, op. 49 n° 1
Fa dièse mineur, op. 49 n° 2
Si bémol majeur, op. 107

Janet Hilton, clarinette
Jakob Fichert, piano


e pauvre Reger, on l’a définitivement coincé dans une niche de laquelle il semble impossible de sortir : celle d’un besogneux compositeur d’épaisses œuvres pour orgue. Et pourtant, on lui doit des dizaines – des centaines, même – de Lieder, des pièces légères (voire de salon !) pour piano, de la musique de chambre en grande quantité, des chœurs et tout genre, et accessoirement quelques pièces pour orgue qui ne représentent qu’une partie minoritaire de son œuvre. Alors basta de cet ostracisme sans fondement, rendons à Reger ce qui lui est dû, à savoir la place d’un compositeur majeur du tournant du XXe siècle. Oui, il n’a pas inventé de système, oui, il n’a pas poursuivi et fait exploser les harmonies de Tristan… mais il a poussé l’art polyphonique jusqu’à l’extrême, il a su porter la tonalité et la modulation à des sommets encore inexplorés, repris par le premier Schönberg, le tout dans un idiome tonal extravagant mais toujours compréhensible.

    Les deux Sonates pour clarinette et piano Opp. 49/1 et 49/2 datent de 1900 : leur modernité sautera aux oreilles de tout un chacun. Par contre, la Sonate Op. 107 semblerait presque plus ancienne, mais Reger souhaitait là écrire une musique « légère et aimable ». L’influence de Richard Strauss n’est pas un secret.

 

Votre compte