• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570715
  • Leopoldo de Urcullu

    Musique pour guitare

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570715 0747313071579 - 1 CD 63:26 - DDD - Enregistré en juillet 2006, 22 février & avril 2007 aux Studios El Canton de la Soledad à Vitoria-Gasteiz en Espagne - Notes en anglais, allemand & espagnol
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
Date parution numérique : 27 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Leopoldo de Urcullu (Actif 1830-1843)

La Amistad (L'amitié) : Introduction & Polonaise
Introduction, Variations & Coda sur un thème du Guillaume Tell de Rossini
Thème avec Variations, op. 10
Cavatine sur l'opéra Belisario de Donizetti
La Queja (La plainte) : Introduction, variations & coda
Capriccio sur des airs de La straniera de Bellini et sur L'esule di Roma de Donizetti
Introduction & Variations sur un thème du Pirate de Bellini


Eugenio Tobalina, guitare

’on ne connaît rien de ce compositeur-guitariste espagnol, qui floruit (du verbe florere = être florissant) entre 1830 et 1843. Il a vécu aux environs de quelque part, travaillé pas loin de ci ou de là, à moins que ce ne soit le nom d’emprunt d’un anonyme évêque, Grand d’Espagne, théologien, docteur en médecine, courtisan, en tous les cas d’un génie musical honteux de ses velléités artistiques… Un poème mentionne son nom et laisse entendre que son sort ne fut guère enviable : est-il mort jeune d’une affreuse maladie, a-t-il cocufié un notable qui l’a illico envoyé ad patres… ? Peu importe, en réalité.
    Ecoutez seulement sa musique, laissez-vous emporter par le charme infini de ce langage venu du fin fond d’on ne sait où, d’une sauvage richesse et d’une invention à couper le souffle. Son écriture préromantique se prête parfaitement à la guitare, tandis que la virtuosité laisse imaginer que ce génial inconnu fut un instrumentiste de premier plan.
 

Votre compte