• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570579
  • Dietrich Buxtehude

    Musique pour clavecin (Volume 1)

5 de Diapason 9 de Répertoire
En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570579 0747313057979 - 1 CD 51:59 - DDD - Enregistré en l'église Saint Matthieu à Copenhague en septembre 1998 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 27 mars 2008
Date parution numérique : 25 mars 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Dietrich Buxtehude (v.1637-1707)

Toccata en sol majeur, BuxWV 165
Fantaisie sur Wie schön leuchtet der Morgenstern (L'étoile du matin brille d'une telle beauté), BuxWV 223
Suite pour clavecin en ré mineur, BuxWV 233
Fugue en si bémol majeur, BuxWV 176
Suite pour clavecin en ut majeur, BuxWV 226
Air en la mineur, BuxWV 249
Canzona en ut majeur, BuxWV 166
Partita sur "Auf meinen lieben Gott" (À mon cher Dieu), BuxWV 179
Canzonetta en la mineur, BuxWV 225

Lars Ulrik Mortensen, clavecin

e chaînon manquant entre les trois grands « S » de l’époque baroque allemande protestante (Schein, Scheidt, Schütz, nés tous trois à un an d’intervalle) et le premier des trois grands « B » allemands suivants (Bach, Beethoven, Brahms), c’est évidemment Buxtehude. Cela dit, si son œuvre pour orgue fait partie de tous les répertoires de tous les organistes au monde, sa production pour clavecin reste plus confidentielle, et c’est bien dommage. En effet, on y découvrira bien des sources d’inspirations qui animeront Bach quelques décennies plus tard, autant dans les systèmes d’écriture que dans les développements thématiques et contrapuntiques.
    On peut imaginer que les œuvres pour clavecin appartiennent à la catégorie des musiques domestiques, destinées à être jouées dans l’intimité du domicile plutôt que dans les lieux publics – il faut se souvenir que Buxtehude développa le concept des Abendmusiken, ces concerts vespéraux, profanes certes, mais donnés dans les églises –, peut-être à titre didactique ou, tout simplement, pour le plaisir.
    Voici donc ces suites de danses, ces chorals variés, des pièces souvent écrites dans un habile mélange des styles français et italien mais dans une écriture polyphonique à l’allemande, adaptées aux goûts musicaux de l’Allemagne du Nord. De la virtuosissime Toccata en sol majeur à la subtile et mélodique Suite en ut majeur, on passe par une inspiration infiniment riche et variée ; pas étonnant que Bach ait rendu visite pendant trois mois à Buxtehude !

Retrouvez tous les volumes de la Musique pour clavecin de Buxtehude chez Naxos

 
À découvrir autour de cet album :

Musique Baroque

Clavecin

Allemagne

Votre compte