• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570541
  • Edward Elgar

    Part-Songs

5 de Diapason
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570541 0747313054176 - 1 CD 75:42 - DDD - Enregistré en la Chapelle du Collège Jésus à Cambridge (UK) en juillet 2007 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 27 mars 2008
Date parution numérique : 25 mars 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Edward Elgar (1857-1934)

Part-Songs ("Chants à parties")

Quatre chants chorals, op. 53
N° 1 There is sweet music (Il y a la musique douce)
(Poème de Lord Alfred Tennyson, 1809-1892)
N° 2 Deep in my soul (Profondément dans mon âme)
(Poème de Lord Byron [George Gordon Noel], 1788-1824)
N° 3 O wild west wind (O, vent d'ouest sauvage)
(Percy Bysshe Shelley, 1792–1822)
N° 4 Owls (Epitaphe) (Hiboux)
(Texte de Edward Elgar)

As torrents in summer (Comme des torrents en été)
(tiré de Scenes from the Saga of King Olaf, op. 30. Poème de Henry Wadsworth Longfellow, 1807–82)
The Prince of sleep (Le Prince du sommeil)
(Walter de la Mare, 1873–1956)

Deux chants chorals, op. 71
(Textes de Henry Vaughan, 1622–1695)
N° 1 The Shower (L'averse)
N° 2 The Fountain (La fontaine)

My love dwelt in a northern land (Mon amour habitait dans une terre du nord), op. 18 n° 3
(Poème de Andrew Lang, 1844–1912)
Death on the hills (Mort sur les collines), op. 72
(Poème de Rosa Newmarch, 1857–1940, d'après un texte russe de Apollon Nikolaïevitch Maikov, 1821–1897)

Deux chants chorals, op. 73
N° 1 Love's tempest (Tempête amoureuse)
(Poème de Rosa Newmarch d'après un texte russe de Apollon Nikolaïevitch Maikov)
N° 2 Serenade
(Poème de Rosa Newmarch d'après un texte russe de Apollon Nikolaïevitch Maikov)

Evening scene (Scène du soir)
(Poème de Coventry Patmore, 1823–1896, de The River)
Go, song of mine (Va, mon chant), op. 57
(Poème de Dante Gabriel Rossetti, 1828–1882, d'après un texte italien de Guido Cavalcanti, v.1250–1300)

Scenes from the Bavarian highlands (Scènes des montagnes bavaroises), op. 27
(Poèmes tirés de Bavarian Volkslieder & Schnadahüpfler adaptés par Caroline Alice Elgar, 1848–1920)
The Dance (La danse)
False love (Faux amour)
Lullaby (Berceuse)
Aspiration
On the Alm (Sur l'Alm)
The Marksmen (Les Tireurs d'élite)


Iain Farrington, piano
Chœur de Chambre de l'Université de Cambridge
Direction Christopher Robinson

a musique chorale d’Elgar, qui recèle pourtant de véritables trésors, reste encore mal connue en France. Le « Part-song », c’est la chanson chorale profane (généralement a cappella), souvent homophonique, typique du 19e siècle ; Brahms ou Poulenc, par exemple, en ont écrit des dizaines. Le terme français, assez peu fréquent, est « chanson à parties » ; « chœur profane » fera l’affaire. [A ne pas confondre avec l’acception ancienne de « Part-song », qui s’appliquait à une composition polyphonique de l’époque précédant celle du madrigal.] L’Angleterre de la fin du 19e siècle était d’autant plus friande de ces pièces que les chorales fleurissaient à travers le pays, à telle enseigne que l’on vit naître d’innombrables concours régionaux de chœurs, en particulier dans le Nord. Elgar ne pouvait pas rester insensible à cette forme musicale, d’autant moins qu’il pouvait être assuré d’un débouché pour chaque nouvelle pièce.
    Les sujets tournent souvent autour de la vie rurale britannique, ou même – dans le cas des Scènes des montagnes bavaroises de 1895 – de la campagne bavaroise où Elgar aimait à se ressourcer et à faire d’immenses ballades en bicyclette. On y retrouve l’atmosphère plus germanique du Brahms des Liebesliederwalze, là où les pièces britanniques brillent d’une lumière plus tamisée. Lorsque Elgar publia le part-song My Love Dwelt in a Northern Land en 1890, le succès fut énorme auprès de toutes les chorales anglaises et l’œuvre devint rapidement un « tube » populaire.
    C’est dans ces pages que nous abordons l’Elgar le plus intime, le plus éloigné des marches de Pomp and Circumstance. Ce qui représente le vrai Elgar se trouve dans ces chœurs ou dans le génial Dream of Gerontius, pour chœur et orchestre.
    Interprétation idéale du Chœur de Chambre de l’Université de Cambridge, encore un chœur anglais de tout premier ordre.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique moderne

Musique Vocale (autre)

Angleterre

Votre compte