• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570535
  • Antoine Brumel

    Missa de Beata Virgine

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570535 0747313053575 - 1 CD 59:44 - DDD - Enregistré à Eremo di Ronzano à Bologne en Italie en octobre 2006 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Antoine Brumel (v.1460-v.1515)

Motet Ave, ancilla Trinitatis (a 3)
Missa de beata virgine
Motet Mater Patris et filia (a 3)
Motet Ave virgo gloriosa


Ensemble Speculum
(Roberto Di Cecco, contreténor - Cristiano Vavalà, ténor - Nicola Bonazzi, ténor - Stefano Scialè, basse)

ntoine Brumel n’a pas bénéficié du même traitement de la part de la musicologie moderne que son exact contemporain Josquin Desprez ; le diable seul sait pourquoi. De son vivant, il fut suffisamment célèbre pour être cité par Rabelais ou même le poète macaronique Teofilo Folengo ; Palestrina fit jouer ses messes à Rome, et lorsque Luther arriva à Wittemberg pour y occuper son poste de théologie en 1508, on donna ses œuvres aux côtés de celles de Desprez en son honneur.
    Notez que Brumel fut le premier « grand » compositeur de la Renaissance réellement français et non pas franco-flamand (comme l’étaient Dufay, Binchois, Busnois, Ockeghem, Obrecht, Clemens non Papa et Lassus). Par ailleurs, son long séjour en Italie lui donna l’occasion de mêler le style contrapuntique du nord de l’Europe à celui de son pays d’adoption dans lequel fermentait déjà l’esprit madrigalesque.
    Une vraie surprise musicale pour quiconque ne connaissait pas ce musicien rare, à découvrir pour la richesse de son écriture annonciatrice du madrigal de la Renaissance, le tout grâce au chant très ouvert du Speculum Ensemble.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique Renaissance

France

Votre compte