• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570491
  • Alfred Hill

    Quatuors à cordes (Volume 1)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570491 0747313049172 - 1 CD 65:41 - DDD - Enregistré en mai & octobre 2006 au "Expressions Theatre", Upper Hutt, Nouvelle Zélande - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 28 juin 2007
Date parution numérique : 26 juin 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Alfred Hill (1870-1960)

Quatuor à cordes
N° 1 en si bémol majeur "Maori"
N° 2 en sol mineur "Une légende Maori en quatre scènes"
N° 3 en la mineur "Le Carnaval"

Dominion Quartet
(Yury Gezentsvey & David Pucher, violon - Donald Maurice, alto - David Chickering, violoncelle)

videmment, il est toujours facile de décrire la musique de tel ou tel compositeur inconnu ou méconnu après avoir soigneusement épluché sa biographie ; mais l’écoute en aveugle ? Allons-y pour ces trois premiers quatuors de Alfred Hill inconnu à mon bataillon personnel… Ahhh tiens pas mal… Premières impressions : une nette influence de Dvorak, sans les incidences harmoniques tchèques, naturellement ; Brahms, peut-être. Belle écriture de cordes. Romantisme tardif ? Mais ces étonnantes tournures harmoniques et mélodiques, vraiment inclassables... Regardons ses dates : 1869-1960, bigre, 91 ans, il a dû voir du pays ! Bon, je craque, je parcours le livret. Tiens, Alfred Hill était australien, a vécu son enfance à Wellington (joli patelin, un peu venteux mais adorable), et a étudié à Leipzig où il a croisé… et pof ! Dvorak, Brahms et Tchaïkovski (il a joué sous la direction des deux derniers et de Grieg, en tant que second violon de l’Orchestre du Gewandhaus.). Avec Tchaïkovski, je ne vois pas trop de rapport, mais avec les deux autres, c’est évident. Retour à Sydney en 1910 où il vécut le reste de sa longue vie. Ajoutons qu’il organisa la vie musicale du pays pendant des décennies.
    Ahhh : voilà l’origine des curieuses figures harmoniques et mélodiques ! Je vous le donne en mille : la musique populaire aborigène australienne et maori, pour les deux premiers quatuors. Et le folklore imaginaire européen pour le Troisième écrit en 1911, Carnaval.
    On découvrira certainement avec plaisir cette musique réellement inclassable, qui fait feu de tous bois, sans complexe ni retenue, magnifiquement écrite pour cordes – Hill joua pendant des années dans le Austral String Quartet.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique moderne

Quatuor à cordes

Australie

Votre compte