• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570326
  • Johann Friedrich Fasch

    Passio Jesu Christi

4 étoiles du Monde de la Musique
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570326 0747313032679 - 1 CD 71:24 - DDD - Enregistré à la Salle de concert Don Bosco à Szombathely en Hongrie - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
Date parution numérique : 27 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Johann Friedrich Fasch (1688-1758)

Ouverture (Suite) en ré mineur, FWV K:d5
Passio Jesu Christi "Brockes-Passion", FWV F:1
Livret de Barthold Heinrich Brockes (1680-1747)


Zoltán Megyesi, ténor (Evangéliste)
Péter Cser, basse
Mária Zádori, soprano (Fille de Sion)
Schola Cantorum Budapestiensis (Direction Tamás Bubnó)
Orchestre Baroque Capella Savaria
Direction Térey-Smith

l ne faut surtout pas confondre « Passion sous forme d’oratorio » et « Oratorio d’après la Passion » : la première forme reprend plus ou moins verbatim le texte de l’Evangile – du moins les récits, même si les arias et chorals font office de commentaire –, la seconde emprunte certes le sujet biblique, mais le texte a fait l’objet d’une réécriture poétique. La Passion de Jésus Christ de Fasch appartient à cette seconde catégorie, le poème étant signé Heinrich Brocke.
    Bach professait une grande admiration pour la musique de son quasi-contemporain Fasch qui admit surtout l’influence librement assumée de Telemann selon les termes de son autobiographie et dont la carrière se déroula dans des postes et des villes sans doute moins prestigieuses que son très illustre collègue. On s’amusera de savoir que les autorités de Leipzig approchèrent Fasch en 1722 pour occuper le poste laissé vacant par Kuhnau à sa mort en 1722 : le prestigieux kantorat de la Thomaskirche. En fin de compte, le poste échut à Bach, Fasch l’ayant refusé.
    Cette Passion, écrite vers 1720, appartient à un genre moins profondément tragique, sans les terribles figurations de Bach, plus concis en tous les cas – il faut se souvenir que lorsque Bach offrit les siennes au public, il les soumettait à des heures d’immobilité dans une église glacée, entre sermons et morceaux musicaux –, bref, elle procède d’un langage plus en accord avec l’époque qui préférait être divertie plutôt que mise en face de sa responsabilité. En réalité, on assiste là à une grande cantate, d’une immense tendresse : à découvrir, réellement !
 

Votre compte