• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570258
  • Georg Tintner

    Musique de chambre

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570258 0747313025879 - 1 CD 63:04 - DDD - Enregistré au Studio Glenn Gould, CBC, à Toronto au Canada en juin 2005 - Notes en français, anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 24 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Georg Tintner (1917-1999)

Premières mondiales discographiques

Sonate pour violon & piano (1944) *
Variations sur un thème de Chopin pour piano seul (1934)
Prélude "Sehnsucht" (Nostalgie) (1934)
Auf den tod eines Freundes (Sur la mort d'un ami) (œuvre de jeunesse)
Sonate pour piano en fa mineur (œuvre de jeunesse)
Deux Fugues pour piano (1939)
Sol majeur - Ut mineur
Trauermusik "Musica tragica" (Musique funèbre) pour piano (1941)

Helen Huang, piano
* Cho-Liang Lin, violon

’est surtout comme chef d’orchestre que l’on connaît Georg Tintner, en particulier dans les Symphonies de Bruckner avec lequel il avait une affinité particulière et dont il enregistra d’ailleurs l’intégrale pour Naxos peu avant de se suicider à l’âge de 82 ans… Lui-même se considérait comme un « compositeur qui dirige » ; il faut quand même noter que sa carrière le mena d’abord à Vienne – où il serait sans doute grimpé aux plus hauts postes s’il n’avait pas, lors de l’Anschluss, préféré partir aussi loin que possible des Nazis, en Nouvelle-Zélande – puis aux Antipodes, en Australie, en Afrique du Sud et finalement au Canada…
    De ses jeunes années jusque dans les années 60, il ne cessa de composer pour son plaisir et dans l’espoir de faire jouer ses œuvres, ce qui ne fut jamais réellement facile : ayant résisté aux sirènes du sérialisme durant l’Entre-deux-guerres, il débarqua en plein dans l’époque avant-gardiste des années 1950 avec un style trop rétro pour les uns, trop daté pour les autres. En réalité, son langage s’apparente autant aux fuites tonales de Scriabine qu’au lyrisme éperdu de Berg ; inclassable, Tintner appartient réellement à cette génération de « compositeurs perdus », déracinés dans un monde musical en révolution.
    Les œuvres de ce programme, composées entre 1934 et 1944, sont écrites dans un style lyrique, souvent d’une grande beauté, et dans un langage tonal excepté une section de la Musique funèbre d’une écriture dodécaphonique.
    Retrouvons maintenant Tintner et accordons-lui la place qu’il mérite dans le panthéon des musiciens du 20e siècle.
 
À découvrir autour de cet album :

TINTNER Georg

Musique moderne

Piano

Autriche

Votre compte