• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570231
  • Wolfgang Amadeus Mozart

    Davide penitente (Oratorio)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570231 0747313023172 - 1 CD 53:05 - DDD - Enregistré à la grande salle du Gewandhaus de Leipzig en avril 2006 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
Date parution numérique : 27 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Davide penitente, cantate ou oratorio pour deux sopranos, ténor, chœur & orchestre, en ut mineur K. 469
Regina coeli pour soprano, chœur & orchestre en ut majeur, K. 108

Trine Wilsberg Lund, soprano I
Kristina Wahlin, soprano II
Lothar Odinius, ténor
Immortal-Bach-Ensemble
Orchestre de Chambre de Leipzig
Direction Morten Schuldt-Jensen

omment ça, vous n’avez donc jamais entendu l’oratorio sacré Davidde Penitente de Mozart ? Rassurez-vous pourtant, car c’est à demi faux : si peut-être vous ne connaissez pas le texte italien (attribué à Da Ponte), vous avez entendue la musique mille fois ; eh oui, c’est la même que la Messe en ut mineur du même Mozart qui, pressé par le temps en cette année 1785, pilla soigneusement sa messe composée deux ans auparavant, cela pour répondre d’urgence à une commande de la Société viennoise des artistes. Bon prince, il ajouta quand même deux nouvelles arias : « A te, fra tanti affanni » pour ténor et « Tra l’oscure ombre funeste » pour soprano, ainsi qu’une cadence finale toute neuve. D’aucuns estiment que texte et musique « collent mal » : possible, mais qui s’en soucie, et qui comprend quelque chose aux paroles chantées ?
    En complément de programme, le Regina coeli de mai 1771, écrit de retour de Bologne où le petit Mozart avait suivi les conseils du Padre Martini : le style reste encore assez classique, mais le jeune génie pointe déjà très largement.
    L’Immortal Bach Ensemble a ses racines au Gewandhaus de Leipzig. C'est Morten Schuldt-Jensen, le directeur du chœur, qui a fondé le Gewandhauskammerchor (chœur de chambre du Gewandhaus), dont les membres sont recrutés parmi des chanteurs solistes professionnels de toute l’Allemagne ainsi que de Suisse, des Pays-Bas et de Scandinavie. Peu après, ce chœur prit le nom de « Immortal Bach Ensemble » et travaille désormais en chorale indépendante.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique Classique

Cantate Sacrée

Autriche

Votre compte