• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Carl Reinecke

    Musique pour clarinette

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570181 0747313018178 - 1 CD 74:11 - DD - Enregistré à la Villa Louvigny à Luxembourg en octobre 2004 - Notes en français, anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 30 novembre 2006
Date parution numérique : 21 novembre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Carl Reinecke (1824-1910)

Trio pour alto, clarinette & piano en la majeur, op. 264
Fantasiestucke pour clarinette & piano, op. 22
Sonate pour clarinette & piano en mi bémol majeur, op. 167bis, "Undine"
Introduction et Allegro appassionato pour clarinette & piano en ut mineur, op. 256

Olivier Dartevelle, clarinette
Pierre Henri Xuereb, alto
Jean Schils, piano

a musique de chambre du compositeur Carl Reinecke a mieux surmonté l’épreuve du temps qui n’est pas tendre avec les compositeurs conservateurs, là où ses œuvres symphoniques ont pratiquement disparu de tous les programmes de tous les orchestres au monde… En effet, il ne faut chercher chez lui aucune innovation particulière, lui qui se situe entre Schumann et Brahms, autant musicalement que chronologiquement.
    Son Trio, op. 264 (!), écrit au début du 20e siècle – Reinecke compte alors presque 80 printemps –, pourrait tout autant avoir été écrit un demi-siècle plus tôt : comme si le Prélude à l’après-midi d’un Faune de 1894, comme si La Nuit transfigurée de 1899, comme si les six premières symphonies de Mahler, comme si Wagner n’avaient jamais existé ! Pour réussir à naviguer à l’écart de tous ces géants, c’est quand même un exploit.
    En revanche, on ne peut que s’étonner du nombre de compositeurs auxquels il a su prodiguer un enseignement manifestement bénéfique : Edvard Grieg, Leoš Janáček, Isaac Albéniz, Felix Weingartner ou Max Bruch. Alors, écoutez donc les œuvres de ce postromantique tardif qui a pourtant marqué le monde musical de manière évidente !
 

Votre compte