• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570119
  • Hans Krása

    Brundibár

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570119 0747313011971 - 1 CD 53:39 - DDD - Enregistré les 15, 8 & 7 mai 2006 à Benaroya Hall, Seattle - Notes et textes chantés en anglais
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 12 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Hans Krása (1899-1944)
Brundibar (Bourdon / 1943) *
Livret tchèque de Adolf Hoffmeister (Adaptation anglaise de Tony Kushner)
Première mondiale discographique du livret de Tony Kushner

Ouverture pour petit orchestre (1943/44)

Lori Laitman (né en 1955)
I Never Saw Another Butterfly (1995/96)
Poèmes des enfants prisonniers de Terezin tués dans l'Holocauste
Première mondiale discographique d'un nouvel arrangement pour soprano & clarinette
The Butterfly (Pavel Friedmann)
Yes, that's the way things are (Koleba)
Birdsong (Anonyme)
The Garden (Franta Bass)
Man proposes, God disposes (Koleba)
The old house (Franta Bass)

(Brundibar)
Ross Hauck, ténor (Pepicek)
Maureen McKay, soprano (Aninku)
Jesse Parce, rôle parlé (Ice cream Seller / Glacier)
Evan Woltz, rôle parlé (Baker / Boulanger)
Jadd Davis, ténor (Milkman / Laitier)
Michael Drumheller, baryton (Policeman / Policier)
Morgan Smith, baryton (Brundibar)
Holly Boaz, soprano (Sparrow / Moineau)
David Korn, soprano (Cat / Chat)
Auston James, ténor (Dog / Chien)
Northwest Boychoir
Music of Remembrance
Direction Gerard Schwarz

(Ouverture)
Craig Sheppard, piano
Music of Remembrance
Direction Gerard Schwarz

(I Never Saw Another Butterfly)
Maureen McKay, soprano
Laura DeLuca, clarinette

n 1938, le compositeur tchèque Hans Krása jouissait déjà d’une solide réputation grâce à plusieurs grands ouvrages dont une symphonie jouée en 1923 par Koussevitski à Boston, et d’un opéra créé par Georg Szell à Prague en 1933. Mais pour en revenir à cette amusante année 1938 : Krása participa à un concours de composition d’opéra pour enfants avec son très joli conte Brundibar (Le bourdon – celui de la famille des apidés, pas celle des cloches, des humeurs noires ou des notes longuement tenues), mais il semble que le concours n’eut pas lieu car, avant la première, Krasa ainsi que le chef de l’opéra furent arrêtés et envoyés dans le camp de concentration de Teresienstadt et c’est là, en 1942, que l’ouvrage fut créé, et même joué rien moins que 55 fois. La distribution rassemblait les enfants du camp, avec un sinistre roulement de l’effectif dû à des raisons que l’on imagine ; la propagande nazie se saisit même de Brundibar pour souligner combien l’on s’amusait dans ces joyeuses colonies de vacances. Krása, juif et anti-fasciste, fut exécuté en 1944 à Auschwitz…
    La présente partition fut reconstituée par le compositeur lui-même, à partir de la partition piano-chant qu’avait cachée dans ses bagages le chef d’orchestre Rudolph Freudenfeld : l’effectif s’adaptait certainement aux instrumentistes disponibles sur place.
    L’histoire utilise habilement le monde des animaux comme parabole de la méchanceté, de l’égoïsme et de la destruction par opposition à la puissance du courage, de la bonté et de l’amitié entre les peuples, capable de changer le monde. Quant à la musique, elle est intimement tchèque, avec un déferlement de thèmes (Krása estimait que l’on pouvait être moderne tout en écrivant de la musique mélodieuse… à méditer !), rappelant Martinu, et parfois Kurt Weill dans la rythmique, mais elle est aussi influencée par le jazz de l’Entre-deux-guerres. Une sorte d’irrésistible joie de vivre optimiste contredit radicalement les conditions dans lesquelles Brundibar fut écrit puis créé. Il s’agit ici de la version chantée en anglais qui connaît un immense succès depuis sa redécouverte en 1992.
    En complément de programme, le CD nous propose l’Ouverture pour petit orchestre, également écrite à Terezin, et dont on ne sait pas réellement si elle était conçue pour introduire l’opéra ou pour un autre usage. Enfin I Never Saw Another Butterfly du compositeur américain Lori Laitman qui a mis en musique six poèmes extraordinaires écrits par des enfants prisonniers à Terezin.
    Un disque très émouvant, en hommage aux exécutants d'origine
 

Votre compte