• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8570118
  • Franz Schubert

    Sonates pour piano

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8570118 0747313011872 - 1 CD 72:23 - DDD - Enregistré au Potton Hall, Westleton, Suffolk en décembre 2005 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 27 septembre 2007
Date parution numérique : 30 septembre 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Franz Schubert (1797-1828)

Sonates pour piano
N° 1 en mi majeur, D.157 (inachevée)
N° 8 en fa dièse mineur, D.571/D.570/D.604
N° 12 en ut dièse mineur, D.655 (fragment)
N° 3 en mi mineur, D.769a [D.994] (fragment)
N° 15 en ut majeur, D.840, "Reliquie"


Gottlieb Wallisch, piano

l n’y pas chez Schubert qu’une « Inachevée », mais bel et bien plusieurs. Certes, on ne trouve qu’une seule symphonie ainsi laissée en plan, mais parmi les sonates pour piano plusieurs également inachevées. Ces œuvres laissées en plan, ou recyclées dans d’autres pièces, sont comme des portes ouvertes sur l’atelier du compositeur.
    De la première Sonate de 1815, alors que Schubert trimait comme maître d’école assistant auprès de son père, jusqu’à la célèbre Reliquie – troublante incursion dans un langage très aventureux, hardi même –, on peut découvrir le compositeur au travail, dans son atelier rempli de copeaux, d’outils, de modèles, d’essais, et de nombreux – très nombreux ! – coups de génie absolu. Qu’il ne les ait ensuite pas transformés en des formes abouties, plus longues, est son affaire : soit qu’il n’en ait pas eu le temps, soit qu’il ait saisi l’impossibilité de poursuivre tel ou tel discours musical, soit qu’il ait intégré ces syllabes dans d’autres discours… Cela dit, la majorité des mouvements présentés ici sont, en eux-mêmes, achevés, même si certaines sonates ne comportent que deux ou trois mouvements. Voilà vraiment un Schubert moins entendu mais qu’il faut absolument connaître.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique Romantique

Piano

Autriche

Votre compte