• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Harold Meltzer

    Brion - Sindbad - Exiles

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559660 0636943966020 - 1 CD 66:42 - DDD - Enregistré à l'Académie des Arts et Lettres de New York, en novembre 2005 & 2008, octobre 2007 et février 2002 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 28 octobre 2010
Date parution numérique : 5 octobre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Harold Meltzer (né en 1966)

Brion (2008 / Textes de George Eliot) *
Deux mélodies tirées de Silas Marner (2000-2001) **
I. At Night Came His Revelry - II. The Bewilderment of Waking
Sindbad (2004-2005 / Texte de Donald Barthelme) ***
I. The Beach - II. Classroom - III. Sindbad's Wives Look Back - IV. The Beaux - Arts Ball - V. Tennis - VI. At Night - VII. Experience - VIII. Water Cannon - IX. Waltzes - X. Teaching
Exiles (2001) ****
Exile I (Texte de Conrad Aiken) - Exile II (d'après The Chinese - Texte de Hart Crane)

* Cygnus Ensemble - Direction James Baker
** Elizabeth Farnum, soprano - Gregory Hesselink, violoncelle
*** John Shirley-Quirk, récitant - The Peabody Trio
**** Richard Lalli, baryton - Ensemble Sequitur - Direction Paul Hostetter

n vous concédera volontiers que le nom du compositeur états-unien Harold Meltzer n’est pas des plus célèbres en France. Il a pourtant obtenu le Prix de Rome – version états-unienne, comme l’ont obtenu dans le passé Copland, Carter, Lukas Foss, Petrassi, Martinů, Stephen Hartke – et le Prix Charles Ives, tandis que des orchestres tels que le Los Angeles Philharmonic lui ont passé commande. Son langage poursuit sans aucun complexe celui du dernier Stravinsky, mais aussi celui de Ligeti, de Copland, du Schönberg de Pierrot Lunaire, bref, impossible de classer Meltzer dans une quelconque école exclusive. Disons qu’il ne se préoccupe guère de l’ancienne avant-garde des années 60 à 80.

La seule limite que se fixe Meltzer, c’est celle de la beauté et de l’émotion : rien ne sort de sa plume qui ne procède de ces deux caractéristiques, quand bien même il peut se laisser aller à un certain modernisme dans Sindbad, avec l’utilisation d’un Sprechgesang raisonné tout à fait moderne (texte ici récité en anglais).

C’est plutôt la lignée de Britten qui se dégage de Exiles de 2001, un véritable bijou de la musique de chambre avec voix. Harold Meltzer, retenez ce nom : il s’agit d’un compositeur à suivre sans faute.

 

Votre compte