• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Elliott Carter

    Quatuors pour cordes n° 1 & 5

Choc du Monde de la Musique 5 de Diapason
En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559362 0636943936221 - 1 CD 60:32 - DDD - Enregistré au Foellinger Auditorium, Krannert Center, à Urbana (Illinois) en *mars 2007 & **juin 2007 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
Date parution numérique : 27 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Elliott Carter (né en 1908)

Quatuors à cordes
N° 1 (1951) *
N° 5 (1995) **


Quatuor Pacifica
(Simin Ganatra, violon I - Sibbi Bernhardsson, violon II - Masumi Per Rostad, alto - Brandon Vamos, violoncelle)

près quelques incursions dans le langage néoclassique, voire populiste, développé aux Etats-Unis par Copland ou Virgil Thomson, Elliott Carter se tourna – bien que ce ne fût pas alors la mode – vers un langage plus moderniste, plus aventureux, sans pour autant se laisser entraîner par les sirènes, et ses leurres, de l’expérience sérielle ou avant-gardiste. C’est à cette époque-charnière de sa vie, en 1950, qu’est né le Premier quatuor, une œuvre monumentale, fantasque, râpeuse et fluide à la fois, tel un grand vent charriant d’innombrables grains de sable dans un tourbillon incessant d’idées, d’invention et de développements.
    Quel contraste avec le Cinquième quatuor, le dernier quatuor en date écrit 45 ans plus tard en 1995, à l’âge de 87 ans (Carter deviendra centenaire en décembre 2008) ! Quelle remarquable évolution architecturale d’une part, quelle étonnante continuité musicale de l’autre ! Carter lui-même le considère comme « un adieu aux quatre précédents, et une exploration d’une nouvelle vision » ; cette nouvelle vision est surtout une nouvelle manière de considérer l’équilibre entre les quatre instruments, considérés comme quatre solistes dont chacun développe son langage personnel. L’apparent chaos n’étant qu’une illusion : tout est admirablement agencé, en fin de compte, ce dont l’auditeur s’apercevra au fur et à mesure de l’écoute.
 

Votre compte