• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Philip Glass

    GLASS: Symphony No. 4, 'Heroes' / The Light

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559325 0636943932520 - 1 CD Slipcase : 70:09 - DDD - Enregistré à la Salle de concert, Lighthouse, Poole (UK) en mai 2006 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 30 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Philip Glass (né en 1937)

Symphonie n° 4 "Heroes"
The Light

Bournemouth Symphony Orchestra
Direction Marin Alsop

es deux grandes œuvres orchestrales de Philipp Glass sont très éloignées du langage minimaliste qu’on lui connaît. Non, on ne peut pas dire que les premières mesures de The Light ressemblent à ce que l’on croit savoir de lui : aucune cellule obstinée, aucun hachage vertical du propos ; le début de l’ouvrage dégage une longue ondulation presque romantique, dans des groupes d’accords doux et transparents. Mais subitement la locomotive se met en marche et en voiture Simone ! C’est bien du Glass. L’argument, sensé représenter la découverte de la théorie selon laquelle la vitesse de la lumière est une constante, semble quelque peu capilotractée et n’importe qui pourrait aussi bien y voir le Rapide de 17h12 Minsk-Chattanooga, le vélo de votre grand-mère qui s’emballe en descendant le Mont Ventoux en marche arrière, ou une chaîne de fabrication de nez de clowns filmée en accéléré.
    Par contre, les fans de David Bowie reconnaîtront peut-être dans Heroes Symphony les thèmes de quelques chansons de leur idole, reprises par Glass et métamorphosées en mouvements symphoniques typiquement glassiens. Attention : il ne s’agit nullement de rock symphonique, ni d’une simple transcription, mais bien d’une composition à part entière, faisant seulement usage de quelques tournures de Bowie dans le langage absolument personnel de Glass.
 

Votre compte