• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Charles Wuorinen

    Tashi et autres Œuvres

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559321 0636943932124 - 1 CD 67:44 - DDD - Enregistré à l'Université d'Etat de New York, Purchase : au Recital Hall en mai & février 1993, au Théâtre C le 3 juin 1996 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 28 juin 2007
Date parution numérique : 26 juin 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Charles Wuorinen (né en 1938)

Tashi (1975) *
Quatuor de percussions (1994)
I. Croche=72
II. Noire=108 (leggiero)
Fortune (1979) **
I. Before (Avant)
II. After (Après)

The Group for Contemporary Music
(*Jean Kopperud & **Alan R. Kay, clarinette - Curtis Macomber, violon - Fred Sherry, violoncelle - James Winn, piano)

New Jersey Percussion Ensemble
(Paul Carroll, John Ferrari, Tom Kolor, Alex Bocchino, percussions)
Direction Peter Jarvis

ncore un nouveau compositeur états-unien à découvrir. Charles Wuorinen a repris des modèles anciens l’usage de la véritable virtuosité instrumentale. Non pas la virtuosité parfois un peu vide des feux d’artifice à la Paganini ou Moscheles, mais celle de compositeurs pour qui l’usage de la difficulté instrumentale est le véhicule d’un langage profond. Selon le New York Times, Charles Wuorinen s’est saisi des diktats du dodécaphonisme et les a fait chanter – « make them sing » – ce qui ne sous-entend aucunement une idée de contrainte : il s’agit simplement de la capacité à s’exprimer avec lyrisme. Et même dans son Quatuor pour percussions de 1994, le compositeur sait exprimer une véritable ligne que l’on pourrait presque se surprendre à siffloter, tant elle présente de naturel et d’évidence – malgré les exigences techniques assez extrêmes auxquelles sont soumis les solistes.
    Il en est d’ailleurs de même pour Tashi (1975) et Fortune (1979), deux œuvres de musique de chambre atonales, certes, mais centrées autour de pôles musicaux identifiables. Le plus curieux, c’est que Wuorinen écrit parfois selon des modèles mathématiques vraiment incompréhensibles au clampin de base comme vous et moi, du genre géométrie fractale, calcul stochastique et autres délicatesses, alors que sa musique semble si simple et naturelle !
 

Votre compte