• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • William Schuman

    SCHUMAN, W.: Symphonies Nos. 3 and 5 / Judith (Seattle Symphony, Schwarz)

4 étoiles du Monde de la Musique
En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559317 0636943931721 - 1 CD 67:45 - DDD - Enregistré à Seattle (WA) au Benaroya Hall de l'Auditorium de la Fondation S. Mark Taper en septembre 2005 et au Center Opera House en janvier 1991 et 1992 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 4 janvier 2007
Date parution numérique : 12 décembre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

William Schuman (1910-1992)

Symphonies
N° 3 (Passacaille et Fugue - Choral et Toccata)
N° 5 pour cordes (Molto agitato ed energico - Larghissimo - Presto)
Judith, poème chorégraphique pour orchestre

Orchestre Symphonique de Seattle
Direction Gerard Schwarz

ous parlez d’une numérotation ! Les huit symphonies de William Schuman sont numérotées de 3 à 10… autrement dit, les deux premières ont été retirées du catalogue par le compositeur qui les voyait comme des essais de jeunesse. Ce qui fait que la Troisième, ici présentée, est la première à laquelle il accorde le droit d’exister. Une œuvre puissante, sincère, profonde, écrite en 1941, dans laquelle le compositeur démontre sa grande science du contrepoint et de l’orchestration (c’est d’ailleurs lui qui a orchestré, magistralement, les géniales Variations America de Charles Ives, un chef-d’œuvre de composition et d’orchestration).
    La Cinquième (qui, initialement, ne portait pas vraiment de numéro, mais comme elle se situe entre la Quatrième et la Sixième…), pour cordes, fut commandée par Serge Koussevitzki : encore une fois, la science du contrepoint laisse pantois. Il n’est pas interdit de voir une certaine incidence de Hindemith dans cette écriture.
    Ne laissez pas passer cette occasion de faire connaissance avec un grand compositeur états-unien, un peu éclipsé de par le fait qu’il fut aussi, très longtemps, le directeur du Lincoln Center de New York, bien qu’il ait écrit un grand nombre d’œuvres de très belle facture.
 

Votre compte