• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Leroy Anderson

    Musique Orchestrale (Volume 1)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559313 0636943931325 - 1 CD 61:54 - DDD - Enregistré à l'Hôtel de Ville (The Colosseum) de Watford (UK) en avril 2006 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 31 janvier 2008
Date parution numérique : 27 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Leroy Anderson (1908-1975)

Bugler's Holiday (1954) *
Blue Tango (1951)
The First Day of Spring (1954)
Belle of the Ball (1951)
Governor Bradford March (1948)
Clarinet Candy (1962) **
The Captains and the Kings (1962)
The Golden Years (1962)
Chicken Reel (1946)
Fiddle-Faddle (1947)
The Classical Jukebox (1950)
China Doll (1951)
Balladette (1962)
Arietta (1962)
Concerto pour piano & orchestre en ut majeur ***


* Catherine Moore, David McCallum & John Blackshaw, trompettes
** Michael Pearce, Derek Hannigan, Jenny McLaren, Neville Graham, clarinettes
*** Jeffrey Biegel, piano
BBC Concert Orchestra
Direction Leonard Slatkin

ous croyez peut-être ne pas connaître Leroy Anderson ?... Ecoutez seulement le phénoménal Chicken Reel et vous reconnaîtrez immédiatement le roi de la musique légère états-unienne du milieu du 20e siècle. Avec son génialissime Blue Tango de 1951, il fut le premier musicien à dépasser le million de disques vendus dans la catégorie de la musique instrumentale. De formation classique – parmi ses maîtres, George Enescu –, il s’orienta rapidement vers la musique légère tout en travaillant aussi pour le Pentagone pendant la guerre, en tant qu’officier de liaison spécialisé dans les langues nordiques. D’aucuns voient une certaine influence de Gershwin : permettez que je ne sois pas d’accord. Le jazz n’a été pour lui qu’une des nombreuses sources d’inspiration, jamais un langage à part entière.
    Quoi qu’il en soit, le présent CD ne risque pas de vous pousser au suicide : ces pièces à la fois hilarantes et tirées à quatre épingles représentent vraiment le sommet de l’art de la musique légère orchestrale états-unienne. Ne vous étonnez pas de la durée de ces petits bijoux : trois minutes, la durée d’une face de 78-tours… Y compris le génial Classical Jukebox, dans lequel Anderson reproduit le son d’un disque rayé qui répéterait dix fois le même sillon, car le bonhomme débordait d’humour. Découvrez également le Concerto pour piano, son œuvre orchestrale la plus conséquente, que le compositeur avait préféré retirer du marché, estimant qu’il n’était pas au niveau : oh que si ! Croisement réussi entre Rachmaninov, Grieg et les grandes comédies musicales de l’époque, c’est un vrai petit chef-d’œuvre.
 

Votre compte