• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Vernon Duke

    Concertos

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8559286 0636943928622 - 1 CD 57:30 - DDD - Enregistré au Studio 5 de la Radio-Télévision Russe Kultura à Moscou en septembre/octobre 2006 et * au Studio Glenn Gould de la Radio Canadienne CBC à Toronto le 6 janvier 2007 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 29 novembre 2007
Date parution numérique : 27 novembre 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Vernon Duke (1903-1969)

Premiers enregistrements mondiaux

Concerto pour piano & orchestre (1923-1998. Orchestration Scott Dunn)
Concerto pour violoncelle & orchestre (1945)
Homage to Boston, suite pour piano solo (1945) *
I. Charles River
II. Boston Common
III. Molly
IV. The Poet and his Wife
V. Dining at the Ritz (Tempo di Valse de salon)
VI. Prokofieff in Louisburg Square (Quasi gavotte)
VII. Midnight Train (Mecanicamente)


Scott Dunn, piano
Sam Magill, violoncelle
Orchestre Philharmonique de Russie
Direction Dmitry Yablonsky

ernon Duke : quel nom typiquement anglo-saxon ! Et pourtant, le compositeur est né en Russie en 1903, sous le nom de Vladimir Dukelsky. C’est Gershwin qui lui conseilla, pour Broadway, de changer de nom. Parmi ses proches, citons son condisciple Prokofiev et son maître Reinhold Glière, rien que ça.
    Fuyant la Révolution russe en 1920, Dukelsky se retrouva à New York où Rubinstein remarqua le jeune homme, à qui il commanda un « concerto en un mouvement, pianistiquement satisfaisant et pas trop intellectuel » : c’est la première œuvre que propose le CD. Toutefois, Dukelsky ne l’orchestra jamais, quand bien même la version pour deux pianos fit le tour du monde – il la joua à Paris pour Diaghilev, Auric au second piano. Ce n’est qu’en 1998 que cet ouvrage « moderniste » fut enfin orchestré, par le pianiste Scott Dunn qui, justement, tient ici la partie de piano.
    Postromantique, le Concerto pour violoncelle de 1945 fut composé pour Piatigorsky et Koussevitsky, dans un langage qui n’est pas sans évoquer Chostakovitch par moments ; quant à la suite pour piano solo Homage to Boston, elle évoque différents lieux et différentes humeurs de la ville, avec un aimable clin d’œil persifleur à Prokofiev pour terminer : Midnight Train, Mecanicamente !
 

Votre compte