• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Komei Abe

    Abe : Symphonie n°1

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557987 0747313298723 - 1 CD 64:35 - DDD - Enregistré au Studio 5 de la Radio Kultura & Télévision Russe à Moscou en septembre 2005 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 3 janvier 2008
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Komei Abe (1911-2006)

Symphonie n° 1 (1957 / Première mondiale discographique)
Divertissement pour saxophone alto & orchestre (1951 / Première mondiale discographique)
Sinfonietta (1964)

Aleksei Volkov, saxophone alto
Orchestre Philharmonique de Russie
Direction Dimitri Yablonsky

n 1911, Hiroshima était un paisible patelin de 140.000 habitants, un nouveau tramway qui existe toujours, et un futur compositeur majeur de la scène musicale japonaise. Mais à une époque où l’avant-garde européenne commençait à faire ses premiers ravages, Komei Abe écrivait tranquillement des œuvres tonales, dans un langage d’influence clairement européenne directement hérité de Carl Orff, Prokofiev, Hindemith, Weill, Honegger, Roussel, sans apport particulier d’accents musicaux nippons – en réalité, impossible de savoir que c’est là de la « musique japonaise » des années 50 !
    Naturellement certains musiciens plus iconoclastes le considérèrent comme un sensei, un maître, mais aussi comme un vieux jeton qu’on garde au fond d’un tiroir par simple piété et par respect pour les ancêtres. Ce n’est qu’au cours des années 90, alors que Abe accusait 80 printemps, que l’on commença enfin à s’intéresser à cette musique inclassable, délicieuse, aux rythmes effrénés, souvent très « motorique » à la Prokofiev, et d’une orchestration impeccable. Le vieux sensei profita encore une quinzaine d’années de cette renommée tardive avant de s’éteindre à l’âge canonique de 95 ans, l’an passé. Osez la découverte avec ce Japon-là !
 
À découvrir autour de cet album :

Musique moderne

Musique Symphonique

Japon

Votre compte