• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557861
  • Bohuslav Martinu

    MARTINU: Piano Quintets Nos. 1 & 2 / Sonata for 2 Violins and Piano

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557861 0747313286126 - 1 CD 58:33 - DDD - Enregistré au Studio n° 1 de la Radio de Prague en juin 2005 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 24 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Bohuslav Martinu (1890-1959)

Quintettes avec piano
N° 1, H. 229
N° 2, H. 298
Sonate pour 2 violons & piano, H. 213

Quatuor Martinu
(Lubomir Havlák & Petr Mateják, violon - Jan Jisa, alto - Jitka Vlasanková, violoncelle)
Karel Kosárek, piano

l n’est probablement aucun compositeur du 20e siècle qui se soit à ce point penché sur le répertoire de musique de chambre : aucune formation que Martinů n’ait abordée, y compris les formes les plus inhabituelles.
Voici ses deux Quintettes avec piano, des œuvres de la grande maturité – 1933 et 1944 respectivement –, témoins des diverses influences que le compositeur a bien volontiers acceptées et fait siennes : Stravinsky pour le dernier mouvement du Premier Quintette, le jazz naturellement, la musique de danse de l’Entre-deux-guerres, l’omniprésence des modèles harmoniques et mélodiques tchèques. Si cette œuvre semble encore ancrée dans les « Années folles » et ses idées parfois radicales, écrit dans un langage vigoureux voire rude, le Second Quintette, d’une grande qualité d’inspiration, semble le Martinů le plus lyrique, celui des Fresques, de la Quatrième symphonie, d’autant que la construction instrumentale de dimension orchestrale apparaît dès les premières notes.
    Enfin, la Sonate pour deux violons et pianos de 1932 se situe plutôt dans la veine néo-baroque du compositeur !
    Voilà trois belles grandes œuvres de Martinů, jouées par le célèbre Quatuor Martinu et le jeune pianiste tchèque Karel Kosarek
 

Votre compte