• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Masao Ohki

    Rhapsodie japonaise

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557839 0747313283927 - 1 CD 52:05 - DDD - Enregistré en mai 2005 au Sumida Triphony Hall à Tokyo - Notes en anglais et allemand
En vente sur ce site depuis le 26 octobre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Masao Ohki (1901-1971)

Rhapsodie japonaise (1938)
Symphonie n° 5 "Hiroshima" (1953)

New Japan Philharmonic
Direction Takuo Yuasa

i dans la Rapsodie japonaise, le compositeur japonais Masao Ohki navigue au plus près de la carte postale musicale, c’est tout à fait délibéré ; et il le fait avec une telle maestria qu’on lui pardonnera ! D’autant que la Symphonie Hiroshima est une autre paire de manches !
Loin de toute description gratuite (pas de sonorités de bombes, ni de bruits d’explosion, d’avions ou d’hélices de l’Enola Gay, ni de chute sifflante de Little Boy, ni de cris…), Ohki cherche tout simplement, dans cette symphonie, à éveiller en l’auditeur autant de recueillement – glacial – que de sentiments de révolte. Comme Martinu dans Mémorial pour Lidice ou Gorecki dans sa Troisième symphonie, il s’agit d’une évocation émotionnelle avant tout. L’orchestration de Ohki procède de Ravel, de Debussy, de Stravinski qu’il connaît jusqu’au bout des doigts ; lorsque Ohki remporta le premier prix au Concours Weingartner en 1939, ses œuvres devaient être jouées en Europe sous la direction du maître mais la guerre est venue chambouler la planète. Hiroshima fut créé en 1953 ; et quand bien même le compositeur professait des idées politiques d’ordre révolutionnaire, cela n’empêcha pas Stokovski de jouer l’œuvre aux Etats-Unis ! Alors n’hésitez pas devant ce chef-d’œuvre symphonique trop rarement entendu de ce côté de la 日本海.
    En revanche, si vous cherchez l’évocation des pétales de cerisiers tourbillonnant dans le printemps de Kyoto, écoutez Japanese Rhapsody !
 
À découvrir autour de cet album :

OHKI Masao

Musique contemporaine

Musique Symphonique

Japon

Votre compte