• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557799
  • Arcangelo Corelli

    Sonates pour violon & basse continue, op. 5

4 étoiles du Monde de la Musique
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557799 0747313279920 - 1 CD 62:53 - DDD - Enregistré par la Radio Bavaroise au Monastère de Bronnbach à Wertheim en Allemagne en mars 2006 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 24 mai 2007
Date parution numérique : 29 mai 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Arcangello Corelli (1653-1713)

Sonates pour violon, violone ou clavecin, op. 5 n° 7 à n° 12 (1700)
N° 7 en ré mineur
N° 8 en mi mineur
N° 9 en la majeur
N° 10 en fa majeur
N° 11 en mi majeur
N° 12 en la majeur "Follia"

François Fernandez, violon baroque
Glen Wilson, clavecin

lors que les six premières Sonates de l’op. 5 de Corelli (qui en compte douze) s’apparentent à la forme de la Sonata da chiesa, la Sonate d’église – lent, vif, lent, vif, second mouvement allegro fugué, troisième et quatrième rappelant les gigues et sarabandes de la Suite –, les six dernières adoptent celle de la Sonata da camera : Prélude puis quelques mouvements directement issus de la danse. Une suite, en quelque sorte. Et encore faut-il faire exception de la célèbre Follia qui met le point final à ce programme, une série de 22 variations sur le thème le plus varié de l’histoire de la musique, et aussi de la Onzième sonate dont les formes reprennent, certes, celles de danses, mais dans une écriture richement contrapuntique directement héritée de la Sonata da chiesa.
    Il va sans dire qu’ avec ses douze Sonates de l’op. 5 de 1700, Corelli a scellé le sort de la forme sonate, de manière à créer le terrain idéal pour le développement de la sonate classique puis romantique, ainsi que celui de la symphonie classique. Corelli eut une influence directe sur Haendel et Bach qui l’admiraient sans réserve, et empruntèrent à ses œuvres.
    On notera que les ornements sont ceux proposés par Geminiani ou par Corelli lui-même, en, particulier pour les reprises dont la seconde exposition exigeait que l’on décorât le matériau thématique.
 

Votre compte