• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557711
  • Ottorino Respighi

    RESPIGHI: Vetrate di chiesa / Impressioni Brasiliane / Rossiniana

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557711 0747313271122 - 1 CD 65:26 - DDD - Enregistré au Kleinhans Music Hall, Buffalo, New York en mars 2006 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 29 novembre 2007
Date parution numérique : 27 novembre 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Ottorino Respighi (1879-1936)

Vetrate di chiesa (Vitraux d'église), suite symphonique P. 150
I. La fuite en Egypte
II. L'archange Saint Michel
III. Les matines de Sainte Claire
IV. Saint Grégoire le Grand

Impressioni brasiliane (Impressions brésiliennes) pour orchestre, P. 153
I. Nuit tropicale
II. Butantan
III. Chanson et danse

Rossiniana, suite pour orchestre P. 148


Orchestre Philharmonique de Buffalo
Direction JoAnn Falletta

ui, c’est vrai, la fabuleuse trilogie romaine de Respighi a quelque peu laissé dans l’ombre ses autres œuvres. Dommage. En voici deux, rares et pourtant extraordinaires. D'abord les Vitraux d’église, initialement conçus pour piano en 1919 puis orchestrés cinq ans plus tard. Comme on peut s’en douter, le compositeur se repose sur certaines sonorités un peu modales, religieuses, bien que le titre fut donné après-coup, mais il est vrai qu’à l’origine il s’agissait déjà de pièces à caractère religieux puisqu'elles avaient été intitulées Préludes sur des thèmes grégoriens... Respighi laisse fleurir mille et un scintillements de couleurs orchestrales, infiniment subtiles et chatoyantes – telles que peuvent l’être celles des vitraux éclairés par la lumière –, soulignant, si besoin est, qu’il fut l’un des plus inventifs orchestrateurs du 20e siècle.
    Peu après ces Vitrate di chiesa, Respighi fut invité au Brésil d’où il rapporta une brassée de souvenirs sonores et musicaux qu’il transforma en ses trois Impressioni brasiliane. À cette même époque, il achevait également Les Fêtes romaines : on ne s’étonnera donc pas de certains parallélismes dans la richesse débordante, tropicale même, de l’écriture orchestrale ! On remarquera plus particulièrement les recherches sonores de Butantan, où il décrit les mouvements d’un inquiétant serpent conservé dans l’institut de recherche antivenimeuse de São Paulo, l’Institut Butantan !
    Pour finir, la délicieuse Rossiniana, une orchestration de plusieurs Péchés de vieillesse de Rossini, dans un style carrément délirant !
 

Votre compte