• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557399
  • Peter Maxwell Davies

    Quatuors Naxos n° 7 & 8

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557399 0747313239924 - 1 CD 72:35 - DDD - Enregistré en juin 2006 au Potton Hall, Westleton, Suffolk (Angleterre) - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 24 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Peter Maxwell Davies

Quatuors à cordes Naxos (2005)
N° 7 "Metafore sul Borromini"
N° 8
(Dédié à Sa Majesté la Reine pour son 80e anniversaire)

The Maggini Quartet
(Laurence Jackson & David Angel, violon - Martin Outram, alto - Michal Kaznowski, violoncelle)

’est sur l’île écossaise d’Orkney, et non celle de Naxos en Grèce, que Peter Maxwell Davies – le grand maître de la musique contemporaine britannique – a écrit ses Naxos quartets composés pour le label Naxos… Davies, grand amateur de mathématiques et d’architecture, aurait pu leur donner des noms ronflants, d’autant que la musique est ouvertement inspirée de bâtiments italiens du Moyen-âge, de la Renaissance et du Baroque, de tours en spirales, de nombres d’or, les carrés magiques et de séries de Fibonacci, mais à quoi bon faire compliqué ? D’ailleurs, il explique lui-même que ces références visuelles ou intellectuelles sont les siennes, métaphoriques, et qu’il n’existe pas de lien direct entre telle forme architecturale et telle forme musicale : tout n’est qu’illusion et inspiration personnelle. Seuls les quelques emprunts à des œuvres de ces époques (Hildegard von Bingen, Dowland, Purcell…) peuvent rappeler que ces musiques ont pu être entendues dans ces vénérables murs, mais lesdits emprunts sont assez éloignés ou stylisés pour que l’on n’y voie pas d’illustration primaire.
    L’œuvre de Peter Maxwell Davies se situe dans une mouvance expressionniste, parfois assez violente mais toujours baignée d’émotions et de couleurs. Ces deux quatuors, composés voici deux ans à peine, représentent la somme des inspirations du compositeur, dans un format extrêmement intense. Voilà une excellente entrée en matière pour qui ne connaissait pas sa musique.
 

Votre compte