• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557245
  • Ferruccio Busoni

    Lieder

5 croches d'Opéra International
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557245 0747313224524 - 1 CD 69:16 - DDD - Enregistré au Studio 2 de la Radio Bavaroise à Munich en Allemagne en septembre et le 26 octobre 2004 - Notes en anglais et allemand
En vente sur ce site depuis le 26 octobre 2006
Date parution numérique : 31 octobre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Ferruccio Busoni (1866-1924)

Zwei Lieder, op. 31
Wer hat das erste Lied erdacht ? (1879 - Victor Blüthgen)
Bin ein fahrender Gesell (1880 - Rudolf Baumbach)

Album Vocale, op. 30 *
Il fiore del pensiero (1884 - Ferdinando Busoni)
L'ultimo sonno (1880 - Michele Buono)
Un organetto suona per la via (1884 - Lorenzo Stecchetti)
Ballatella (1884 - Arrigo Boïto)

Zwei altdeutsche Lieder, op. 18
N° 1 : Wohlauf ! Der kühle Winter ist vergangen (1884 - Neidhard von Reuenthal)

Hebräische Lieder, op. 15 (Lord Byron)
Ich sah die Träne (1884, rév. 1901)
An Babylons Wassern (1884)

Zwei Lieder, op. 24
Lied des Monmouth (1885 - Theodor Fontane)
Es ist bestimmt in Gottes Rat (1884 - Ernst von Feuchtersleben)

Des Sängers Fluch, op. 39 *
Es stand in alten Zeiten (1878 - Ludwig Uhland)

Goethe-Lieder
Lied des Brander (1918)
Lied des Mephistopheles (1918), KiV 278a, op. 49 n° 2
Lied des Unmuts (1918), KiV 281
Zigeunerlied (1923), KiV 295a, op. 55 n° 2
Schlechter Trost (1924), KiV 298a

Reminiscenza Rossiniana *
Caro Dent, due paroline in confidenza (1923 - Ferruccio Busoni)

* Premières mondiales discographiques

Martin Bruns, baryton
Ulrich Eisenlohr, piano

n tend à considérer Busoni comme un compositeur du 20e siècle, ce qui est une erreur car il est né en 1866, donc de la même génération que Mahler, et la majorité de ses mélodies date des premières années de sa carrière, jusqu’en 1885. Par la suite, Busoni ne devait retourner au genre voix-piano que trente ans plus tard. Dans ces conditions, on ne s’étonnera guère des influences romantiques allemandes dans son langage musical, même pour les mélodies chantées en italien.
    La majorité des œuvres ici présentées sont le travail d’un enfant prodige âgé de 12 à 14 ans, puis d’un jeune musicien de 20 ans pour l’Op. 18 (les numéros d’opus ne semblent pas suivre la moindre chronologie perceptible !). Ce n’est qu’en 1917 qu’il revint au genre, avec les mélodies sur des textes de Goethe. Naturellement, le langage musical a considérablement évolué tout en restant toujours dans une sorte de romantisme moderne et amusé : le meilleur exemple est la délicieuse Reminiscenza Rossiniana, un parfait persiflage sous forme de pastiche.
    Découvrez donc un Busoni inconnu, infiniment plus léger que celui des œuvres symphoniques ou pianistiques, bourré de talent et d’invention, creuset germano-italien parfaitement réussi.
 

Votre compte