• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8557062
  • Serge Rachmaninov

    Musique pour deux pianos

Qualité Studio Master Garantie
En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8557062 0747313206223 - 1 CD 77:42 - DDD - Enregistré au Henry Wood Hall à Londres en septembre 2004 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 30 novembre 2006
Date parution numérique : 21 novembre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Serge Rachmaninov (1873-1943)

Danses symphoniques pour orchestre ou deux pianos, op. 45
I. Non Allegro - II. Andante con moto (Tempo di valse) - III. Lento assai - Allegro vivace
Suite n° 2 en ut majeur pour deux pianos, op. 17
I. Introduction - II. Valse - III. Romance - IV. Tarentelle
Suite n° 1 "Fantaisie-tableaux" pour deux pianos, op. 5
(Ecrite sur des extraits de poèmes de Lermontov, Byron, Tioutchev et Khomiakov)
I. Barcarolle - II. La Nuit... l'Amour - III. Les larmes - IV. Pâques

Peter Donohoe & Martin Roscoe, piano

l est de mise de pester contre Rachmaninov, contre ses harmonies parfois richissimes ; et alors, trop de richesse nuirait-il à la richesse ? Mais celle de Rachmaninov est réelle, pure, elle ne découle pas d’un « toujours plus » maladif mais bel et bien d’une oreille phénoménale, et d’une connaissance intime du clavier et de ce que l’on peut en faire. Et lorsqu’il y a deux claviers… c’est le feu d’artifice. Peu de compositeurs ont su aussi bien tirer de la formule les richesses harmoniques et techniques. Là où d’autres se contentent de doubler les basses et les aigus, Rachmaninov développe un véritable idiome à quatre mains, une sonorité, certes, d’essence orchestrale, mais quand même extraordinairement pianistique.
    Aux manettes, Peter Donohoe et Martin Roscoe défendent les couleurs pianistiques de sa Très-Gracieuse Majesté Babeth II : la fine fleur de la relève du clavier britannique.
 

Votre compte