• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Cinema Classics 2007

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8556834 0730099683425 - 1 CD 70:56 - DDD - Enregistrements provenant du catalogue Naxos - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 29 novembre 2007
Date parution numérique : 11 novembre 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Scoop
Edvard Grieg : Peer Gynt
Au matin

Rocky Balboa
Giuseppe Verdi : Rigoletto
"La donna è mobile"

The History Boys
Serge Rachmaninov : Concerto pour piano & orchestre n° 2 en ut mineur, op. 18
Adagio

Marie-Antoinette
Jean-Philippe Rameau : Castor et Pollux
Ouverture

The Queen
Giuseppe Verdi : Requiem
"Libera me..."

Casanova
Georg Friedrich Händel : Musique pour les Feux d'artifice royaux, HWV 351
Bourrée

The Departed
Antonin Dvorak : Roussalka, op. 114
Chant à la lune

The Prestige
Frédéric Chopin : Etude nº 9 en sol bémol majeur

All the King's Men
Wolfgang Amadeus Mozart : Cosi fan tutte
"Una donna a quindici anni"

Factory Girl
Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour piano & orchestre n° 21 en ut majeur, KV 467
Andante

The Gigolos
Georges Bizet : Pêcheurs de perles
Duo

V for Vendetta
Piotr Ilyitch Tchaïkovski : Ouverture 1812, op. 49


Orchestre Symphonique d'Islande - Direction Bjarte Engeset (Scoop)
Thomas Harper, ténor - Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque - Direction Michael Halász (Rocky Balboa)
Bernd Glemser, piano - Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Polonaise - Direction Antoni Wit (The History Boys)
Ensemble Aradia - Direction Kevin Mallon (Marie-Antoinette, Casanova)
Elena Filipova, soprano - Chœur & Orchestre de l'Opéra National Hongrois - Direction Pier Giorgio Morandi (The Queen)
Jana Valaskova, soprano - Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque - Direction Johannes Wildner (The Departed)
Idil Biret, piano (The Prestige)
Priti Coles, soprano - Capella Istropolitana - Direction Johannes Wildner (All the King's Men)
Jenö Jandó, piano - Concentus Hungaricus - Direction András Ligeti (Factory Girl)
Janez Lotric, ténor - Igor Morosov, baryton - Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque - Direction Johannes Wildner (The Gigolos)
Orchestre Symphonique National d'Ukraine - Direction Theodore Kuchar (V for Vendetta)

oyons bien clair : il ne s’agit pas ici de musiques de film à proprement parler, c’est-à-dire de partitions écrites pour le cinéma, mais de musiques ponctionnées dans le répertoire classique afin de servir d’arrière-fond à certaines scènes célèbres du cinéma de la cuvée 2006 ; mais ces enregistrements, tirés du catalogue Naxos, ne sont donc pas, non plus, ceux des bandes originales. Certains de ces morceaux se sont, d'ailleurs, ainsi retrouvés dans des dizaines de longs-métrages – au moins une quinzaine pour « La donna è mobile » de Rigoletto, pas toujours dans leur intégralité d’ailleurs : on pense à l’Ouverture 1812 qui, du haut de ses quinze minutes de durée, ne doit probablement faire entendre que ses dernières minutes, cloches et canons en tête…
    Ce CD, assez particulier donc, s’adresse moins à des amateurs de musique que de cinéma qui souhaitent retrouver leurs mélodies favorites.
(Petite anecdote marrante : le Concerto de Mozart dit « Elvira Madigan » ne s’appelle ainsi que parce qu’il a été utilisé dans le film éponyme, réalisé en 1967 ! Etonnant baptême, quand même.)
 

Votre compte