• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Leopold Godowsky

    Musique pour piano (Volume 8)

En magasins : 11,85 
En direct ici : 10,49 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8225274 0636943527429 - 1 CD 59:55 - DDD - Enregistré au Potton Hall à Suffolk en novembre 2005 - Notes en anglais & allemand
En vente sur ce site depuis le 29 mars 2007
Date parution numérique : 27 mars 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Marco Polo en RSS Recevoir les nouveautés Marco Polo en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo

Leopold Godowsky (1870-1938)

Java Suite (Phonoramas : Tonal Journeys for the Pianoforte)
Métamorphoses Symphoniques sur des thèmes de Johann Strauss II
N° 3 Aimer, boire et chanter

Constantin Scherbakov, piano

n commence par une étonnante évocation de l’île de Java et des sonorités indonésiennes, dans une tonalité curieusement rêveuse et descriptive. On avouera volontiers que le Gamelan de Godowsky n’a pas grand-chose à voir avec les gammes indonésiennes (la plus répandue étant do – ré bémol – mi bémol – sol – la bémol ou ses transpositions limitées, le tout dans une intonation qui n’a rien de tempéré !), mais le propos est moins de reprendre les accents de la musique populaire et savante de Java que d’évoquer des réminiscences, imaginaires ou pas, d’une région du monde alors encore très inconnue du public occidental en cette année 1925. Voilà donc une belle et longue Suite, un véritable kaléidoscope de toutes les techniques pianistiques possibles et imaginables – car il ne faut pas oublier que Godowsky fut avant tout un grand maître du piano dont il a développé les possibilités techniques au maximum tout en restant très pianistique.
    En fin de programme, le pianiste Constantin Scherbakov nous offre l’un de ces typiques feux d’artifices de l’époque, les épatantes métamorphoses (radicales) d’après des thèmes Johann Strauss : bien plus que des variations, ce sont là de véritables extrapolations fantaisistes qui n’ont que bien peu de relation reconnaissable avec l’original, tant la transformation opérée par Godowsky est délirante ! Vraiment délicieusement kitsch.
 
À découvrir autour de cet album :

Musique moderne

Piano

Etats-Unis d'Amérique

Pologne

Votre compte