• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Johann Strauss II

    Eine Nacht in Venedig (Intégrale)

9 de Classica-Répertoire
En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8111254 0747313325429 - 1 CD 78:51 - ADD - Enregistré en mai & septembre 1954 au Kingsway Hall à Londres - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 26 avril 2007
Date parution numérique : 24 avril 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos Historical 2012 au format PDF

Johann Strauss II (1825-1899)

Une nuit à Venise, opérette en trois actes (1883)
Livret de F. Zell & Richard Genée d'après le livret de Château Trompette de Eugène Cormon & Michel Carré
Première représentation au Théâtre National Friedrich-Wilhelm à Berlin le 3 octobre 1883 (pour l'inauguration de cette salle)

Edition de Erich Wolfgang Korngold et Ernst Marischka

Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Annina)
Emmy Loose, soprano (Ciboletta)
Nicolaï Gedda, ténor (Guido, duc de Urbino)
Peter Klein, ténor (Pappacoda)
Erich Kunz, baryton (Caramello)
Karl Dönch, baryton-basse (Delacqua)
Hanna Ludwig, contralto (Agricola & Barbara)
Karel Stepanek, rôle parlé
Hanna Norbert, rôle parlé
Anton Diffring, rôle parlé
Lea Seidl, rôle parlé
Philharmonia Orchestra & Chœur
Direction Otto Ackermann (1909-1960)

ans le sillage des opérettes françaises des années 1860, toutes présentées en Allemagne et en Autriche, les organisateurs de la sphère germanique finirent par se demander si l’on ne pouvait pas également fabriquer de tels ouvrages sur place, dans le style un peu plus local. C’est ainsi que sont nés des chefs-d’œuvre comme La chauve-souris, La veuve joyeuse et cette Nuit à Venise de 1883.
    Certes, les célèbres canaux de Venise ne charrient pas ici leur habituel saumure lagunaire mais plutôt un invraisemblable flot de Schmalz – ce qui peut se traduire par « kitsch», « guimauve », ou encore « saindoux » (c’est d’ailleurs là le sens original : on tartine le Schmalz dans lequel ont fondu des oignons et des pommes, sur de grosses tranches de pain bien noir, le tout arrosé de bière bien fraîche : miam ! mais pour la ligne, je ne vous dis pas…), et que sais-je encore...
    Le résultat ne fait guère vénitien, c’est le moins que l’on puisse dire, et même les barcarolles fleurent bon la saucisse tandis que les jeux de mots des dialogues vous rappelleront le meilleur plat de Haxn mit Knödel. Et pourtant, quel charme, quelle légèreté dans la crème fouettée à la viennoise !
    Le miracle est naturellement dû au couple Nicolaï Gedda / Elisabeth Schwarzkopf, allègrement servi par le chef Otto Ackermann, mais le plateau, absolument extraordinaire, est de ceux qui n’existent qu’en rêve ou au disque.
    Veuillez noter que ce délicieux persiflage des italianeries par Strauss a été magistralement révisé, élagué et réorchestré par Erich Korngold pour donner quelques couleurs supplémentaires au monde orchestral de Strauss qui, il est vrai, manque parfois de variété. D’ailleurs, on ne joue pratiquement que cette version dans les théâtres allemands et autrichiens, c’est dire.
 

Votre compte