• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Lotte Lehmann, soprano

    Enregistrements de Lieder, volume 6 (1947-1949)

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8111097 0747313309726 - 1 CD 78:25 - AAD - Enregistré en 1947 et 1949 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 29 novembre 2007
Date parution numérique : 27 novembre 2007
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos Historical 2012 au format PDF

Franz Schubert (1797-1828)
An den Mond, Op. 57, No. 3, D. 193
An die Musik, Op. 88, No. 4, D. 547
An die Nachtigall, Op. 98, No. 1, D. 497
4 Refrainlieder, Op. 95, D. 866 : N° 3. Die Manner sind mechant
Nacht und Traume, Op. 43, No. 2, D. 827
Erlkonig, D. 328
Schwanengesang, D. 957 : N° 4. Standchen (Serenade)
Der Jungling an der Quelle, D. 300

Johannes Brahms (1833-1897)
6 Lieder, Op. 86 : N° 2. Feldeinsamkeit
5 Romanzen und Lieder, Op. 84: No. 2. Der Kranz
5 Gedichte, Op. 19 : N° 4. Der Schmied
5 Lieder, Op. 49 : N° 4. Wiegenlied (Berceuse) **
11 Zigeunerlieder (Chants tziganes), Op. 103 (extraits)

Traditionnel
Adeste fidelis (O Come All Ye Faithful) *

Franz Xaver Gruber (1787-1863)
Stille Nacht (Douce nuit) *

Irving Berlin (1888-1989)
God Bless America *

Robert Schumann (1810-1856)
Kinderszenen (Scènes d'enfant), Op. 15 : VII. Rêverie (vocalise)

James Lyman Molloy (1837-1909)
The Kerry Dance

Reynaldo Hahn (1875-1947)
L'enamouree
Infidelite

Henri Duparc (1848-1933)
La vie anterieure

Emile Paladilhe (1844-1926)
Psyche

Richard Strauss (1864-1949)
8 Gedichte aus Letzte Blatter, Op. 10, TrV 141 : N° 7. Die Zeitlose
6 Lieder aus Lotosblatter, Op. 19, TrV 152 : N° 1. Wozu noch, Madchen
Schlichte Weisen, Op. 21, TrV 160 : N° 2. Du meines Herzens Kronelein


Lotte Lehmann (1888-1976), soprano
Paul Ulanowsky, piano
* RCA Victor Chamber Orchestra - Direction Richard Lert
** Orchestre - Direction Robert Armbruster

l est des voix qui, à 35 ans, présentent d’irréversibles signes d’usure : trop de stress, les agents toujours en chasse du « nouveau prodige », trop de déplacements, trop de concerts… le navrant exemple récent d’un célèbre jeune ténor en est la pire illustration. Mais il est également des voix qui, à soixante balais, se portent comme une fleur. Ainsi celle de Lotte Lehmann qui nous présente ici des Lieder et mélodies enregistrés en 1947 et 1949 : fraîchement sexagénaire, elle n’a rien perdu de son charme et de son mordant. Peut-être, sur une grande scène, la puissance ne serait-elle plus autant au rendez-vous, mais dans ce répertoire, c’est le miracle Cette maturité musicale et émotive, qui plus est, lui permet d’extirper la substantifique mœlle des œuvres qu’elle aborde, même dans des pièces rebattues tels que Der Erlkönig.
    Les grands mélomanes regretteront sans doute la présence de quelques sucreries assez états-uniennes telles que God Bless America ou Stille Nacht ou la Berceuse de Brahms (en anglais, avec un fort accent germain…) ou encore la Rêverie de Schumann dans des arrangements d’un goût très sucré, toutefois tempéré par une écriture impeccable – le Kitsch en or massif, en quelque sorte. Mais ce ne sont là que quatre petites déviations sur 32 pièces, parmi lesquelles quelques raretés telles que Infidélité et L’enamourée de Reynaldo Hahn ou, plus étonnant encore, Psyché d’Emile Paladilhe, Premier Grand Prix de Rome 1860 et aujourd’hui tombé dans l’oubli le plus affreux.
    Ps : deux sopranos à ne pas confondre, Lotte Lehmann née en 1888, et Lili Lehmann née quarante ans plus tôt
 

Votre compte