• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Johann Sebastian Bach

    Messe en si mineur

En magasins : 14,68 
En direct ici : 12,99 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 811105354 0747313305322 - 2 CD 76:15 - 77:26 - ADD mono - Enregistré en novembre 1952 au Musikverein à Vienne (chœurs), en novembre 1952 et le 16 juillet 1953 au Studio Abbey Road n° 1 à Londres (solistes) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 28 septembre 2006
Date parution numérique : 26 septembre 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos Historical 2012 au format PDF

Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Messe en si mineur, BWV 232

Bonus : Enregistrements historiques *
Messe en si mineur, BWV 232 (Extraits)
Gloria : Laudamus te (1)
Credo : Et in unum Dominum Jesum Christum (2)
Credo : Et in Spiritum Sanctum (3)
Sanctus : Benedictus qui venit (4)
Agnus Dei : Agnus Dei (5)

Elisabeth Schwarzkopf, soprano
Marga Höffgen, contralto
Nicolaï Gedda, ténor
Heinz Rehfuss, basse
Manoug Parikian, violon solo
Gareth Morris, flûte solo
Sidney Newbury, hautbois d’amour
Dennis Brain, cor solo
Thurston Dart & Geraint Jones, orgue (Londres, 1952)
George Malcolm, orgue (juillet 1953)
Philharmonia Orchestra

Société Chorale des Amis de la Musique de Vienne (Wiener Singverein) & Orchestre Philharmonique de Vienne

Direction Herbert von Karajan (1908-1989)


* Bonus
(1) Dorothy Maynor, soprano - Joseph Fuchs, violon solo - Victor Orchestra, direction Sylvan Levin (Enregistré le 5 octobre 1945 au Lotos Club à New York. Première publication chez RCA)
(2) Elisabeth Schumann, soprano - Margaret Balfour, contralto - London Symphony Orchestra, direction Albert Coates (Enregistré le 29 mai 1929 au Kingsway Hall à Londres. Première publication chez HMV)
(3) Friederich Schorr, baryton - London Symphony Orchestra, direction Albert Coates (Enregistré le 14 mai 1929 au Kingsway Hall à Londres. Première publication chez HMV)
(4) Georges Thill, ténor - Henri Merckell, violon - Orchestre, direction Gustav Bret (Enregistré le 27 avril 1936 à Paris. Première publication chez Columbia)
(5) Kathleen Ferrier, contralto - London Philharmonic orchestra, direction Adrian Boult (Enregistré le 7 octobre 1952 au Kingsway Hall à Londres. Première publication chez Decca)

n ne présente plus la messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach, tant elle fait partie des incontournables du répertoire sacré. Vingt-cinq années de composition pour l’ultime œuvre achevée par le Cantor de Leipzig. Un testament musical en somme. Et quel testament ! Une œuvre monumentale, monolithique certes, mais humaine, rassurante aussi. Parmi les premières œuvres redécouvertes de Bach au début du XIXe siècle, la discographie de ce chef-d’œuvre s’avère de ce fait pléthorique. Traversant les siècles, il n’existe pas une mais bien « plusieurs » messes en si mineur, selon les époques.
    De nos jours, il devient pour beaucoup d’amateurs difficile d’imaginer une telle pierre angulaire de la musique baroque exécutée autrement que sur instruments d’époques et sans les codes d’interprétations de l’art baroque. Et cela peut se comprendre. Pourtant, il est passionnant d'en découvrir d’autres approches. C’est ce que Naxos nous propose en rééditant la grandiose interprétation d’Herbert von Karajan.
    Certes, nous sommes ici en présence d’une lecture romantique, mais au combien impérieuse dans son recueillement, électrisante aussi. Karajan, transcendé et transcendant la musique de Bach, porte un quatuor vocal d’exception : Elisabeth Schwarzkopf, Marga Höffgen, Nicolaï Gedda et Heinz Rehfuss. Vocalité baroque ? Non, en effet, mais qu’importe quand une telle lumière vous éclabousse ! Un moment de pur bonheur. Précisons que la messe fut enregistrée en deux fois (1952-1953) : au Musikverein avec le Philharmonique de Vienne et la Société Chorale des Amis de la musique de Vienne pour la partie chœurs ; à Londres avec le Philharmonia Orchestra pour les parties solistes.
    Et ne serait-ce que pour l’Agnus Dei de Kathleen Ferrier, présent dans les « bonus » qu’offre Naxos, on ne pourrait se passer de ce disque. A-t-on jamais entendu prière aussi intensément, dignement et… simplement vécue ? Assurément l’un des plus beaux moments de l’Histoire de l’interprétation ! Plus que de la musique : une parenthèse rêvée.
 

Votre compte