• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • Richard Strauss

    Ariadne auf Naxos Intégrale)


En magasins : 14,68 
En direct ici : 10,39 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 811103334 0747313303328 - 2 CD ADD - Enregistré en septembre 1953, juin & juillet 1954. Kingsway Hall, Londres.
En vente sur ce site depuis le 1 août 2006
Date parution numérique : 21 mars 2006
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos Historical 2012 au format PDF

Richard Strauss (1864-1949)

Ariadne auf Naxos
(Ariane à Naxos), opéra en un acte précédé d'un prologue, op. 60, sur un livret de Hugo von Hofmannsthal (première à Vienne, Hofoper le 4 octobre 1916)

Bonus*
Extraits de Capriccio
Morgen mittag um elf! - Ihre Liebe schlagt mir entgegen - Du Spiegelbild der verliebten Madeleine

Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Prima Donna/Ariadne)
Irmgard Seefried, soprano (le Compositeur)
Rita Streich, soprano (Zerbinetta)
Rudolf Schock, ténor (le Ténor - Bacchus)
Karl Donch, baryton (le Professeur de musique)
Gerhard Unger, ténor (un Officier/Scaramuccio)
Hugues Cuenod, ténor (le Maître à danser)
Erich Strauss, baryton (le Perruquier)
Otakar Kraus, baryton (un Laquais)
Lisa Otto, soprano (Naïade)
Grace Hoffman, contralto (Dryade)
Anny Felbermayer, soprano (Echo)
Alfred Neugebauer, narrateur (le Majordome)
Hermann Prey, baryton (Arlequin)
Fritz Ollendorff, basse (Truffaldin)
Helmut Krebs, ténor (Brighella)

Philharmonia Orchestra
Direction : Herbert von Karajan

* Elisabeth Schwarzkopf
Philharmonia Orchestra
Direction : Otto Ackermann

’année 1953 fut une grande année de la production discographique. Cette réédition de l’enregistrement studio d’Ariane à Naxos de Richard Strauss en est la preuve. Désireux de remercier Max Reihnardt, metteur en scène dont le rôle c’était avéré déterminant dans le triomphe rencontré par Der Rosenkavalier, Hoffmannsthal et Strauss veulent avant tout créer une œuvre pirandellienne. Ariane à Naxos renoue ainsi par son sujet avec une tradition représentée entre autre par des œuvres tel Die Schauspieldirektor de Mozart ou Prima la musica e poi le parole de Salieri ; celle du théâtre dans le théâtre.
    Ariane à Naxos se caractérise cependant par une totale fusion des genres. Nous ne versons ici ni du côté de l’opera buffa (dont le sujet est pourtant un classique), ni vers le drame pure. Richard Strauss teinte ici la tragédie d’une délicieuse ironie et la comédie d’une grande tendresse. À œuvre délicate, interprétation subtile ! C’est le cas dans cet enregistrement devenue légendaire. Karajan, obtient des phalanges du Philharmonia Orchestra une opulence sonore extraordinaire, nimbant d’une lumière mozartienne cette Ariane à Naxos et soutenant luxueusement ses solistes. Schwarzkopf est une sublime Prima Donna, piquante et capricieuse dans le prologue et une Ariane, noble, digne et charnelle au possible dans l’opéra (son Es gibt Reich, wo alles rein ist est tout simplement magique). Face à elle Seefried est un Compositeur d’anthologie, portée par la grâce même de son rôle et Streich, vocalement époustouflante, incarne la plus irrésistible des Zerbinetta. Les autres rôles étant tous à la hauteur de ces trois artistes, c’est bien l’ensemble de la distribution qui fait de cette Ariane à Naxos une référence absolue.
    Retrouvez en bonus trois extraits de Capriccio avec Elisabeth Schwarzkopf en Comtesse, l’un des rôles majeurs de sa carrière, ici sous la direction du grand Otto Ackermann.
 

Votre compte