• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 3 CD Classique - 866028890
  • Nikolaï Rimski-Korsakov

    La Légende de la Cité invisible de Kitège (Intégrale)

En magasins : 19,20 
En direct ici : 13,59 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 866028890 0730099028875 - 3 CD 64:07 - 61:12 - 55:17 - DDD - Enregistré du 2 au 4 mai 2008 au Théâtre Lyrique de Cagliari en Italie - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 15 mars 2012
Date parution numérique : 6 mars 2012
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908)

La Légende de la Cité invisible de Kitège et de la demoiselle Fevronia, opéra en quatre actes (1905)
Livret de Vladimir I. Bielski d'après le dit de la Févronia de Mourom et des chroniques et ballades anciennes
Première représentation le 7 février 1907 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg

Mikhail Kazakov (Le Prince Youri)
Vitaly Panfilov (Le Prince Vsevolod)
Tatiana Monogarova (Fevronia)
Mikhail Gubsky (Grichka Koutierma)
Gevorg Hakobyan (Fiodor Poyarok)
Chœur & Orchestre du Théâtre Lyrique de Cagliari
Direction Alexander Vedernikov

ersonne n’irait affirmer que l’opéra La Légende de la cité invisible de Kitège de Rimski-Korsakov procède du modernisme ambiant d’alors ; on est en 1904, Debussy a déjà secoué la planète musicale avec Pelléas, Salomé de Strauss est en cours d’achèvement, tandis que Rimski, qui arrive à la fin de sa vie, sait que le flambeau est déjà passé à ses disciples, Stravinski en tête. Cela dit, sa Légende est bien moins réactionnaire qu’on le croit : de nombreuses tournures particulièrement hardies, autant debussystes que wagnériennes, y font leur apparition, mais toujours dans le langage coloré et onirique si typiquement Rimskien. Le discours reste continu, comme chez Wagner ou Debussy, plutôt que chargé d’airs de bravoure comme le grand opéra français ou l’opéra italien d’alors, encore un aspect plutôt moderne de la partition.

    Le sujet lui-même allie mysticisme chrétien à la Parsifal, conte de fées (toujours plus sûr pour contourner les diktats de la censure), patriotisme bien russe – ce qui permit à l’ouvrage de ne pas être banni sous la dictature communiste – et une petite dose de panthéisme tout à fait bienvenue. La présente interprétation, naturellement chantée en russe, présente une belle brochette de chanteurs russes/ukrainiens/arméniens, pour lesquels ce répertoire est une véritable seconde nature.

 

Votre compte