• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 3 CD Classique - 866024547
  • Giacomo Meyerbeer

    Il crociato in Egitto (Intégrale)

5 de Diapason
En magasins : 19,20 
En direct ici : 13,59 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 866024547 0730099024570 - 3 CD 73:12 - 71:57 - 59:01 - DDD - Enregistré en "live" le 16 janvier 2007 au Théâtre La Fenice à Venise - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 25 mars 2010
Date parution numérique : 2 mars 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Giacomo Meyerbeer (1791-1864)

Il crociato in Egitto (Le Croisé en Égypte), opéra (mélodrame héroïque) en deux actes (1824)
Livret de Gaetano Rossi
Première représentation le 7 mars 1824 au Théâtre La Fenice à Venise

Michael Maniaci, contreténor (Armando d’Orville)
Patrizia Ciofi, soprano (Palmide)
Marco Vinco, basse (Aladino)
Iorio Zennaro, ténor (Osmino)
Silvia Pasini, mezzo-soprano (Alma)
Fernando Portari, ténor (Adriano di Monfort)
Laura Polverelli, mezzo-soprano (Felicia)
Luca Favaron, ténor (Premier esclave)
Emanuele Pedrini, basse (Second esclave)
Chœur & Orchestre du Théâtre La Fenice
Direction Emmanuel Villaume

vant de s’embarquer dans la triomphale carrière parisienne aux alentours de 1825, Meyerbeer s’était taillé une respectable réputation avec ses opéras italiens, dont ce Il crociato in Egitto de 1824, créé à Venise : l’œuvre resta au répertoire de tous les grands opéras mondiaux pendant trente ans, jusques et y compris dans les plus inhabituels tels que La Havane, Constantinople ou Mexico, puis tomba dans l’oubli le plus complet avant cette remise au goût du jour, à la Fenice de Venise en 2007. Entre temps, Meyerbeer était tombé victime d’un certain dédain : un brave compositeur, plein de bonnes idées, mais d’un style désespérément vieux-jeu, daté et un peu ampoulé. La remarque s’applique éventuellement à ses pantagruéliques opéras français, mais dans le cas de ce Il crociato, on est en présence d’une sorte de pont entre Rossini et le futur bel canto.

    Alors pourquoi l’œuvre est-elle finalement tombée dans l’oubli ? Premièrement, le rôle principal était dévolu à un castrat – sans doute le dernier opéra jamais écrit pour ce genre de personnage –, un genre en voix de disparition à cette époque ; pour le présent enregistrement, c’est le contreténor Michael Maniaci qui se charge de recréer, aussi fidèlement que possible, le timbre du castrat. Ensuite, il n’est pas impossible que les critiques incendiaires de Wagner eurent quelque effet négatif sur la perception qu’avait le public ultérieur des œuvres de Meyerbeer. Enfin, on se souvient de lui pour ses opéras français, certes surgonflés, oubliant sa production italienne, bien plus légère et transparente, moins convenue aussi.

    Bref, Meyerbeer est devenu le plus célèbre des compositeurs oubliés du XIXe siècle, celui dont tout le monde connaît le nom, mais que peu ont entendu un au-delà de quelques airs isolés de Robert le diable ou L’Africaine. Gageons que cet enregistrement saura lui rendre une partie de sa dignité !

 

Votre compte