• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572659
  • Mikalojus Konstantinas Ciurlionis (1875-1911)

    Musique pour piano (Volume 1)


En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572659 0747313265978 - 1 CD 69:34 - DDD - Enregistré du 13 au 16 avril 1993 à l'Auditorium Clara Wieck de Heidelberg - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 14 juillet 2011
Date parution numérique : 5 juillet 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Mikolajus Konstantinas Čiurlionis (1875-1911)

Humoresque, VL 162
Prélude, VL 164
Prélude, VL 169
Nocturne, VL 178
Impromptu, VL 181
Prélude, VL 182a
Nocturne, VL 183
Prélude, VL 184
Prélude, VL 185
Prélude, VL 186
Prélude, VL 187
Prélude, VL 188
Prélude, VL 197
Chansonette, Dainele, VL 199
Mazurka, VL 222
Prélude, VL 230
Mazurka, VL 234
Sonate pour piano, VL 155

Mūza Rubackytė, piano

n connaît des musiciens qui furent également chimistes, militaires, assureurs, marins, meurtriers, mais peu réussirent à devenir aussi célèbres comme compositeurs que comme peintres. C’est le cas du Lithuanien Mikolajus Čiurlionis, qui étudia autant la musique au Conservatoire de Leipzig que la peinture à l’Académie de Varsovie. Ses toiles, datant de 1905 à 1910, s’inscrivent dans le courant symboliste. Le compositeur lui-même leur a souvent donné des titres musicaux, tels que Fugue du sapin, Sonate des pyramides ou Symphonie funèbre. Du côté musical, il a su développer un langage puissamment personnel. Les œuvres présentées dans ce premier volume datent de sa première période (1898 à 1902), où il s’inscrit encore dans la lignée de Chopin, mais un Chopin résolument ancré dans le XXe siècle. Il n’est pas rare qu’il s’éloigne également dans des idées à la Satie, sans oublier ses incursions dans la polyrythmie, le sérialisme (personnel, avant même l’Ecole de Vienne), la polytonalité et autres avant-gardismes. Enfin, il a intégré quelques accents folkloriques lithuaniens et polonais dans sa musique, mais sans lourdeur aucune.

    On se demande vraiment jusqu’où serait allé Čiurlionis s’il n’était pas mort à l’âge de 35 ans, ainsi qu’en témoignent ses quelque 200 œuvres pour piano, ses diverses de pièces pour orchestre ou ensemble de musique de chambre, ainsi que les 300 peintures qu’on lui connaît. Considérant que sa vie créatrice n’a duré que dix ans ! A découvrir, vraiment.

 

Votre compte