• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572653
  • John Rutter (né en 1945)

    Gloria - Magnificat - Te Deum

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572653 0747313265374 - 1 CD 64:40 - DDD - Enregistré en juillet 2010 - Notes en anglais avec les textes chantés en latin et traduction anglaise
En vente sur ce site depuis le 14 avril 2011
Date parution numérique : 5 avril 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


John Rutter (né en 1945)

Gloria (1974)
Magnificat * (1990)
Te Deum (1988)

Elizabeth Cragg, soprano
Tom Winpenny, orgue
The Choirs of St Albans Cathedral
Ensemble DeChorum
Direction Andrew Lucas

e ce côté de l’Atlantique, le nom de John Rutter reste sérieusement méconnu. Même en Grande-Bretagne, sa patrie, on le considère avec une certaine méfiance : musique « sérieuse » ou un peu trop facile ? C’est surtout aux Etats-Unis que sa musique connaît un véritable triomphe, auprès des innombrables chœurs locaux que compte le pays, et pour lesquels son écriture, carrée, modale, sonore, – parfois hollywoodienne, kitsch et racoleuse, rajouteront les détracteurs – est du pain bénit. En effet, Rutter applique nombre de « trucs » tout ce qu’il y a d’efficace : l’abondance, voire la surabondance, de quartes augmentées (le surmajeur dont l’efficacité a été exploitée jusqu’à la corde au cinéma), l’écriture modale, le « 8/8 américain » (rythme de 3 + 3+ 2) les sixtes ajoutées, les étagements de quartes… Mais considérez que ce sont de vrais châteaux de quartes que voilà, rutilants, irrésistibles, et que les chœurs ont bien le droit de se faire plaisir. Après tout, on peut préférer une musique confortable à chanter et à écouter plutôt que des avant-gardismes criards et laids !

    Rutter a surtout écrit des œuvres sacrées : le présent CD en offre trois des plus incontournables. A l’auditeur de se faire sa propre idée de cette musique, sachant qu’il n’y a probablement pas une minute sur cette planète où quelques pièces de Rutter sont chantées quelque part.

 

Votre compte