• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572569
  • Erno Dohnanyi (1877-1960)

    Quatuors à cordes n°1, op.7 et n°3, op.33

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572569 0747313256976 - 1 CD 57:29 - DDD - Enregistré du 17 au 19 mai 2010 à St. Anne’s Church, Toronto - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 16 février 2012
Date parution numérique : 7 juin 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Erno Dohnanyi (1877-1960)

Quatuors à cordes
N° 1 en la majeur, op. 7
N° 3 en la mineur, op. 33

Aviv Quartet
(Sergey Ostrovsky & Evgenia Epshtein, violons - Nathan Braude, alto - Rachel Mercer, violoncelle)

oit-on attribuer la relative mésestime dans laquelle est tenu Dohnányi en tant que compositeur hongrois au fait que, à la différence de Bartók et Kodály, il n’ait que peu fait usage du fonds folklorique de son pays, préférant composer dans un style plus cosmopolite dans lequel les emprunts populaires se limitaient à quelques tournures mélodiques ou rythmiques, quelques harmonies un peu spécifiques ? Son premier quatuor de 1899 reste encore sous influence de Brahms, parfois même du Mendelssohn le plus moderne, mais il est évident que les nouveaux compositeurs d’alors – Mahler, Strauss – ont déjà laissé quelque empreinte. La Hongrie pointe le bout de son nez dans le dernier mouvement, mais cela reste très discrètement évoqué.

    Lorsque Dohnányi compose son troisième quatuor, en 1936, l’Europe musicale a radicalement évolué et son langage, toujours tonal, mais dans les limites souvent les plus extrêmes. Chose remarquable, on pourrait voir dans certains passages assez râpeux et inflexibles du premier mouvement une nette préfiguration du Chostakovitch tardif, qui a peut-être même entendu ce mouvement, à en juger par quelques figures clairement parallèles entre les deux compositeurs. Allez savoir…

    Prenez garde, le CD aligne d’abord le Troisième quatuor, puis le Premier : ne pas confondre, d’autant que le langage des deux œuvres diffère plus qu’un peu.

    Le Quatuor Israëlien Aviv Quartet, qui a collaboré avec des artistes comme Brigitte Engerer et Pierre-Laurent Aimard, joue ces partitions de manière tout simplement fantastique.

 

Votre compte