• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572492
  • Ferdinando Paër (1771–1839)

    Il Santo Sepolcro

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572492 0747313249275 - 1 CD 70:15 - DDD - Enregistré du 3 au 7 septembre 2008 à Ingolstadt en Allemagne - Notes en anglais et allemand
En vente sur ce site depuis le 13 décembre 2012
Date parution numérique : 4 décembre 2012
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Johann Simon Mayr (1763–1845)
Invito (Invitation)

Ferdinando Paër (1771–1839)
Il Santo Sepolcro ossia La Passione di Gesù Cristo, oratorio
Texte de Pietro Bagnoli

Invito
Cornelia Horak & Miriam Clark, sopranos
Vanessa Barkowski & Valer Barna-Sabadu, altos
Thomas Michael Allen & Klaus Steppberger, ténors
Jens Hamann & Thomas Stimmel, basses

Il Santo Sepolcro
Cornelia Horak, soprano (Maddalena)
Vanessa Barkowski, alto (Giovanni)
Thomas Michael Allen, ténor (Nicodemo)
Jens Hamann, basse (Giuseppe d'Arimathea)

Simon Mayr Chorus and Ensemble
Direction Franz Hauk


i Ferdinando Paer s’est taillé un considérable nom en tant que compositeur d’opéras ; avec ses quelques 55 œuvres au catalogue, il n’en a pas moins abordé le registre religieux, en particulier au début de sa longue carrière, aux alentours des années 1790. Ce Saint Sépulcre fut composé à Dresde en 1807, alors que Paer était déjà célèbre – c’est cette même année que Napoléon I, de passage en ville, tomba sous le charme de sa musique et l’engagea comme son compositeur personnel. Ce fut le début de la carrière parisienne de Paer, qui traversa les divers changements politiques sans trop de soucis, puisqu’on le retrouve directeur du Théâtre Italien, puis compositeur de la chambre du duc d’Orléans et enfin maître de chapelle de Louis-Philippe.

    Compositeur d’opéras, Paer le fut tellement que même son œuvre sacrée ressemble fort à un opéra… sacré. Mozart n’est jamais loin, ainsi que Paisiello et Cimarosa ; on reste encore très éloigné, toutefois, de l’opéra italien « facile » tourné vers le bel canto. Paer écrit dans un style polyphonique et contrapuntique de toute beauté, et avec un sens du contraste orchestral tout à fait abouti. Beethoven en personne ainsi que Berlioz – deux propriétaires de dents dures – eurent pour sa musique quelques bontés, voire des termes élogieux, ce qui n’est pas peu dire. Découvrez donc cet étonnant opéra biblique (ou ce superbe oratorio sacrément lyrique) dans une interprétation fort soignée. En introduction, on pourra entendre Invito de Simon Mayr, nettement plus orienté vers Haydn, ce qui n’étonnera personne si l’on sait que l’œuvre fut probablement jouée en « préface » des Sept paroles du Christ de Haydn lors d’une production donnée par Mayr à Bergame.

    Franz Hauk, spécialiste international de Simon Mayr, rend justice à cette belle découverte !

 

Votre compte