• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572472
  • Claude Debussy - Olivier Messiaen

    Musique pour deux pianos

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572472 0747313247271 - 1 CD 62:40 - DDD - Enregistré du 6 au 8 juillet 2010 à Haitinkzaal, Amsterdam - Notes en français et anglais
En vente sur ce site depuis le 12 avril 2012
Date parution numérique : 3 avril 2012
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF

Claude Debussy (1862-1918)
En blanc et noir (1915)

Olivier Messiaen (1908-1992)
Visions de l’Amen (1943)
I. Amen de la Création - II. Amen des étoiles, de la planète à l’anneau - III. Amen de l’agonie de Jésus - IV. Amen du Désir - V. Amen des anges, des saints, du chant des oiseaux - VI. Amen du Jugement - VII. Amen de la Consommation

Ralph van Raat & Håkon Austbø, pianos

n blanc et en noir de Debussy ainsi que Visions de l’Amen sont toutes deux des œuvres de temps de guerre : 1915 pour Debussy, qui signe là un de ses ultimes chefs-d’œuvre achevés, 1943 pour Messiaen qui trouvait déjà sa voie harmonique, ornithologique, religieuse et « chromatiste » – cela afin de ne pas utiliser le terme « chromatique » qui comporte un autre sens en musique ; le néologisme s’appliquerait à des associations de couleurs et de sons). Les deux compositeurs usent des deux pianos de manière tout à fait différente : chez Debussy, grande unité d’écriture entre les instruments, tandis que Messiaen semble presque écrire un concerto pour piano et piano. En effet, le second piano (celui que tenait Messiaen) se voit confier les mélodies, l’expression, la couleur, tandis que le premier (tenu par la toute jeune Yvonne Loriod, dix-sept ans et pas encore Madame Messiaen) se charge des aspects percussifs, brillants, moteurs.

    Voilà, en tous les cas, un intelligent couplage, qui souligne clairement la filiation de Debussy à Messiaen, y compris dans l’ultime écriture pianistique de Claude de France, largement digérée par Olivier d’Avignon. Certes, En blanc et en noir bénéficie d’une architecture compacte, ramassée, allant à l’essentiel en quelque quinze minutes de musique, tandis que les Visions de l’Amen durent quasiment une heure, mais il fallait bien cela à Messiaen pour qu’il fasse le tour de tous les Amen possibles, entre la Création, les Etoiles, l’Agonie de Jésus, les petits zoziaux, le Jugement et le Désir… c’est que le compositeur, fraîchement retourné de captivité en Allemagne, se sent très proche de la jeune Yvonne Loriod tout en gardant sa fidélité à son épouse Claire, qui sombrait lentement dans la démence. Rien d’étonnant donc à ce que se côtoient le désir, le jugement, l’agonie et la création.

 

Votre compte