• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572454
  • Camille Saint-Saëns

    Quatuors à cordes

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572454 0747313245475 - 1 CD 62:48 - DDD - Enregistré du 26 au 28 octobre 2009 à la bibliothèque de l'Abbaye de Wittem aux Pays-Bas - Notes en français et anglais
En vente sur ce site depuis le 14 avril 2011
Date parution numérique : 1 septembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Camille Saint-Saëns (1835–1921)

Quatuors à cordes
N° 1 en mi mineur, op. 112
N° 2 en sol majeur, op. 153

Fine Arts Quartet
(Ralph Evans & Efim Boico, violons - Nicolò Eugelmi, alto - Wolfgang Laufer, violoncelle)

iens, les Quatuors de Saint-Saëns… ce n’est vraiment pas dans ce répertoire que l’on imagine le créateur de la Symphonie avec orgue, du Concerto Egyptien ou de Samson et Dalila. Essais de jeunesse, ou au contraire œuvres de la grande maturité ? 1899 et 1918 : la grande maturité donc, voire les années d’oubli et d’amertume pour le second et dernier, écrit à une époque où on le considérait comme irrécupérablement daté : Debussy disparu, le Sacre créé depuis cinq ans, les Cinq dans les starting blocks, que pouvait-on attendre d’un compositeur né en 1835, avant Bizet, avant Rimski, enfant prodige considéré comme le digne successeur de Mendelssohn !

    L’écoute de ces deux ouvrages risque de secouer quelques cocotiers… voici des moments d’une intense beauté, loin, loin, loin du langage carré que l’on reproche si souvent à Saint-Saëns, débordant d’idées neuves – quand bien même dans un écrin résolument classique. C’est, curieusement, surtout le second Quatuor, dont le premier mouvement s’approcherait le plus de Mozart, de la jeunesse et de la vie – une impression éteinte par le sombre second mouvement, aux tonalités fuyantes et indécises, chromatiques, douloureuses, évocatrices de Tchaïkovski mais aussi de certains Debussy… le plus grand Saint-Saëns ! Un troisième et dernier mouvement évoque l’apaisement d’un Haydn avant qu’une fugue monumentale, insaisissable, achève ce stupéfiant ouvrage. Pourquoi diable Saint-Saëns n’a-t-il pas écrit plus de quatuors !

 

Votre compte