• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572440
  • Alexandre Scriabine

    Sonates pour piano n°1, 4 et 8

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572440 0747313244072 - 1 CD 68:14 - DDD - Enregistré du 18 au 20 décembre 2009 au Wyastone Concert Hall, Monmouthshire (Royaume-Uni) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 15 septembre 2011
Date parution numérique : 1 novembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Alexandre Scriabine (1872-1915)

2 Poèmes, op. 32
Sonate pour piano n° 1 en fa mineur, op. 6
2 Poèmes, op. 44
Poème fantastique, op. 45 n° 2
Poème ailé, op. 51 n° 3
Poème, op. 59 n° 1
Sonate pour piano n° 4 en fa dièse majeur, op. 30
2 Poèmes, op. 63
2 Poèmes, op. 71
Sonate pour piano n° 8, op. 66

Alexander Ghindin, piano

lexandre Ghindin fut, en 1994, le plus jeune lauréat du Concours Tchaïkovski de Moscou, du haut de ses dix-sept ans. Suivirent d’autres concours internationaux, dont le Premier prix au Concours international de Cleveland qui lui offrit des dizaines d’opportunités de concerts à travers le monde. Depuis, sa carrière n’a cessé de se développer, autant sur scène que dans le studio d’enregistrement. Il explore pour nous le monde constamment mouvant de Scriabine, des premières Sonates encore empreintes de Chopin et de Rachmaninov, jusqu’aux pièces les plus tardives et les plus ésotériques – la Huitième sonate ou les derniers Poèmes, d’ultimes œuvres des années 1913 à 1914, que le piano est quasiment inefficace à restituer dans leur vérité harmonique, tant l’écriture en est d’essence orchestrale et chromatique, ondoyante et impalpable.

    Il échoit donc au pianiste de souligner ces finesses sonores à l’aide de son simple clavier, avec un surcroît de jeu de couleurs, de palettes acoustiques ; Ghindin se saisit de la tâche avec ardeur et conviction. Gageons que l’auditeur, parfois dérouté par cette musique infiniment complexe et fuyante, la comprendra bien plus aisément sous ses doigts.

 

Votre compte