• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572345
  • Charles-Marie Widor

    Chansons de mer

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572345 0747313234578 - 1 CD 62:53 - DDD - Enregistré en 2003 et 2005 - Notes en français et anglais
En vente sur ce site depuis le 24 juin 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Charles-Marie Widor (1844–1937)

Chansons de mer, op. 75
La mer - A mi-voix - Sérénade italienne - Encore un soir qui tombe - La petite couleuvre bleue - A l’aube - Ce monde meilleur - Rosa, la Rose - Seul dans la nuit - Les nuages - Douleur précoce - Le ciel d’hiver - Les yeux et la voix - Repos éternel

La nuit
Tristesse infinie
Nuit mystérieuse
Dormez, Mèlité
Oublieras-tu que d’heures douces...


Michael Bundy, baryton
Jeremy Filsell, piano


ui dit « mer », dans le monde musical, dit : Debussy en premier lieu, Chausson peut-être avec son Poème de l’amour et de la mer, Britten et les interludes de Peter Grimes, Elgar pour les Sea Pictures, Une barque sur l’océan de Ravel, Trénet en ratissant large, et c’est un peu tout… Et pourtant, Charles-Marie Widor a écrit en 1902 un cycle d’une quinzaine de mélodies, Chansons de mer. Widor, mélodiste ? Lui qui a plutôt hanté le milieu des immenses architectures à l’orgue, des sonorités imposantes des cathédrales, l’imagine-t-on dans le format intimiste de la mélodie française ? Et pourtant, il a presque composé autant de mélodies que Fauré, par exemple. Cela dit, le cycle Chansons de mer lui-même emprunte une forme bien particulière, de sorte que l’on pourrait y voir une sorte d’immense œuvre unique en quinze mouvements, disposés logiquement, enchaînés avec un souci architectural qui rejoint ses plus grands ouvrages pour orgue. Les tonalités, les dynamiques, les mouvements, tout fait preuve d’une cohésion infaillible et il semble quasiment impossible de singulariser une mélodie et de la donner seule.

    Les autres mélodies du CD sont des œuvres isolées, souvent inédites, s’étalant de 1896 à 1916 – Widor était alors déjà un vieux monsieur –, qui témoignent de l’évolution très personnelle du musicien ; certes, il refuse tous les modernismes de l’époque, de l’atonalité à l’impressionnisme, mais il avance alors dans une logique propre, imprévisible et inclassable. Voilà bien une étonnante découverte pour tous les amateurs de mélodie française. Encore une fois, ce sont Messieurs les Anglais qui auront tiré en premier : c’est le baryton Michael Bundy qui officie, un habitué de Covent Garden et de l’English National Opera, dont l’accent français est par moments… couci-couça. Mais votre serviteur ne connaît aucun autre enregistrement complet et actuellement disponible, mais peut-être fait-il erreur ? Merci de vos éventuelles précisions. Quoi qu’il en soit, ce disque a le grand mérite de faire découvrir des œuvres jusqu'ici totalement négligées, et constitue pour le moins une version d'attente.

 

Votre compte