• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572335
  • Frédéric Chopin

    Concerto pour piano n°1 - Fantaisie sur des airs nationaux polonais - Krakowiak

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572335 0747313233571 - 1 CD 67:42 - DDD - Enregistré du 1 au 5 septembre 2009 en la Salle philharmonique de Varsovie - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 26 août 2010
Date parution numérique : 3 août 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Frédéric Chopin (1810–1849)

Concerto pour piano & orchestre n° 1 en mi mineur, op. 11
Fantaisie sur des airs polonais, op. 13
Krakowiak, grand rondo de concert pour piano & orchestre en fa majeur, op. 14

Eldar Nebolsin, piano
Orchestre Philharmonique de Varsovie
Direction Antoni Wit

é en Ouzbékistan en 1974, le pianiste Eldar Nebolsin remportait en 2005 le tout premier Concours International Sviatoslav Richter de Moscou, mais il avait déjà triomphé lors du Concours de Santander en 1992. Nebolsin est donc un habitué du succès… Même succès d’ailleurs lors de son premier enregistrement Rachmaninov chez Naxos, suivi par les concertos de Liszt toujours chez Naxos accueillis avec ravissement par la critique unanime, qui voit en lui de la graine de Richter. Avis donc aux amateurs de graine et de Richter.

    Son enregistrement de ces œuvres concertantes de Chopin fait appel, pour la première fois sur disque, à la toute nouvelle Edition nationale polonaise de Chopin : un travail monumental de recoupement des sources, de recherche de la lecture la plus fidèle possible à l’original ou aux dernières corrections de Chopin, bref, l’auditeur aura sans doute quelques surprises par rapport à ce qu’il avait l’habitude d’entendre. Les trois œuvres appartiennent à l’époque où le compositeur n’avait pas encore quitté la Pologne, mais le génie apparaît déjà dans toute sa splendeur, en particulier dans le Premier concerto de 1830 (qui n’a de « premier » que l’ordre de publication, puisqu’il précède le Second d’une année environ). A la baguette, le vieux briscard Antoni Wit mène le Philharmonique de Varsovie – connu également sous le nom de Philharmonique National de Pologne – avec toute la finesse requise par cette musique transparente.

 

Votre compte