• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572323
  • Josef Suk (1874-1935)

    Fairy Tale - Fantastic scherzo

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572323 0747313232376 - 1 CD 69:13 - DDD - Enregistré les 3 et 4 mai 2010 au Kleinhans Music Hall, Buffalo, New York (États-Unis) - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 31 mars 2011
Date parution numérique : 1 mars 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Josef Suk (1874-1935)

Fantaisie en sol mineur, op. 24 *
Pohádka (Conte), op. 16
Fantastické scherzo, op. 25

* Michael Ludwig, violon
Buffalo Philharmonic Orchestra
Direction JoAnn Falletta


n oublie trop souvent que le carrosse musical tchèque compte non pas quatre roues, mais cinq ; la cinquième roue était Josef Suk, aux côtés des quatre autres que sont Smetana, Dvořák, Martinů et Janáček. Et croyez-moi, ce n’est en rien une roue de secours ; mais Suk, trop discret, un peu dans l’ombre de son beau-père Dvořák, et surtout trop occupé qu’il fut toute sa vie en tant que violoniste du Quatuor Smetana (quelque quatre mille concerts entre 1891 et 1933 !), n’occupe pas la place qui lui revient. De surcroît, il n’a guère fait la révérence à la musique folklorique de son pays, ce qui le place légèrement en dehors du circuit nationaliste. Dommage… mais à notre époque, ces considérations n’ont plus cours et l’on peut écouter cette musique pour ce qu’elle est, celle d’un grand génie des années 1890 à 1930.

    Voici trois œuvres de sa première maturité, datant de 1898 à 1903 – peu avant les drames de la vie de Suk qui devaient donner naissance au sombre et titanesque chef-d’œuvre Asrael qui devait marquer un net tournant dans sa musique –, dans une veine colorée à l’infini, puissamment évocatrice, légèrement irisée de quelques touches tchèques tout à fait discrètes. Peut-être nos orchestres, une fois ressassés pour la millième fois les intégrales Mahler et Beethoven, auront-ils l’excellente idée de programmer cette musique céleste – le thème central du Scherzo fantastique est l’un des plus sublimes qui soient.

 

Votre compte