• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572295
  • Onutė Narbutaitė (née en 1956)

    Tres Dei Matris Symphoniae

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572295 0747313229574 - 1 CD 61:32 - DDD - Enregistré en "live" le 14 juin 2008 en la Salle Nationale Philharmonique lituanienne lors du Festival de Vilnius - Notes en anglais avec les textes chantés en latin et traduction anglaise
En vente sur ce site depuis le 31 mars 2011
Date parution numérique : 1 mars 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Onutė Narbutaitė (née en 1956)

Tres Dei Matris Symphoniae (2002-03)

Chœur de chambre Aidija
Chœur d'État de Kaunas
Orchestre Symphonique National de Lituanie
Direction Robertas Šervenikas

as "tonal", pas "rétro", pas "romantique" : consonante », ainsi se caractérise la musique de la compositrice lithuanienne Onutė Narbutaitė (* 1956). En effet, on y chercherait en vain les équilibres des tonalités classiques, et pourtant ses accords empruntent autant au genre dissonant que consonant. L’aspect classique de son écriture, c’est-à-dire à l’opposé de l’avant-garde boulézo-stockhausenienne, transparaît tout autant que la parfaite modernité de son discours : rien de « rétro » là-dedans. Enfin, le terme romantique ne pourrait s’appliquer que pour caractériser la puissante émotion qui se dégage de cette musique, une émotion certes analogue à celle que produit la musique romantique, mais avec des outils totalement différents, appartenant bien au XXIe siècle.

    Ainsi que peut le voir l’aimable lecteur, il est assez peu aisé de situer Onutė Narbutaitė dans une école, une mouvance, et encore moins une tour d’ivoire ; ses influences pourraient tout autant provenir de Penderecki et Lutosławski, Messiaen ou Ligeti, mais la musique est bel et bien la sienne. Sa triple symphonie (Trois symphonies de la mère de Dieu) pour chœur et orchestre, achevée en 2003, évoque trois épisodes du Nouveau testament où apparaissent Marie et le Christ. Notre conseil ? Ecoutez cette œuvre étonnante, vous m’en direz des nouvelles.

 

Votre compte