• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572294
  • Felix Mendelssohn

    Symphonie n°2 "Lobgesang"

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS LUNDI.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572294 0747313229475 - 1 CD 68:41 - DDD - Enregistré du 26 au 29 août au Studio MDR à Leipzig - Notes en anglais et allemand avec les textes chantés en allemand et traduction anglaise
En vente sur ce site depuis le 16 décembre 2010
Date parution numérique : 7 décembre 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Felix Mendelssohn (1809-1847)

Symphonie n° 2 "Lobgesang" (Chant de louanges) pour solistes, chœur & orchestre

Ruth Ziesak & Mojca Erdmann, sopranos
Christian Elsner, ténor
Chœur & Orchestre Symphonique de la MDR
Direction Jun Märkl

n réalité, la « seconde » symphonie de Mendelssohn est en réalité sa quatrième : la Première, l’Italienne et la Cinquième (Réformation) la précèdent de plusieurs années. Mais le compositeur avait quelque peu répudié la Cinquième, et entendait retravailler l’Italienne, de sorte qu’il considéra la présente Chant de louanges comme la Seconde dans l’ordre des symphonies achevées et avalisées. La forme de ce monument de plus d’une heure rappellera furieusement celle de la Neuvième de Beethoven : trois mouvements purement instrumentaux, puis le dernier faisant appel à des solistes et un chœur. Le compositeur considérait d’ailleurs son œuvre comme une « symphonie-cantate »…

    A sa création en 1840, l’accueil fut unanimement enthousiaste, mais le soufflé semble légèrement retombé ; en voudrait-on à Mendelssohn d’avoir osé suivre l’exemple de Beethoven, sans arrivée au même résultat ? C’est que le jeune romantique ne cherchait nullement à copier son glorieux prédécesseur, préférant écrire une œuvre recueillie, d’inspiration religieuse, et empruntant le format de la cantate de Bach (avec l’alternance de chœurs, récitatifs et arias ou duos, le tout enchaîné) plutôt que celui de la délirante explosion cyclique de Beethoven. A redécouvrir.

 

Votre compte