• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572259
  • Wilhelm Stenhammar (1871-1927)

    Concertos pour piano n°1 et n°2

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : DÈS DEMAIN.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572259 0747313225972 - 1 CD 67:57 - DDD - Enregistré du 25 au 29 août 2009 à Malmö en Suède - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 10 novembre 2011
Date parution numérique : 1 novembre 2011
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Wilhelm Stenhammar (1871-1927)

Concertos pour piano
N° 1 en si bémol mineur, op. 1
N° 2 en ré mineur, op. 23

Niklas Sivelöv, piano
Orchestre Symphonique de Malmö
Direction Mario Venzago

n ne peut pas dire que la liste des compositeurs suédois remplit des pages et des pages : Berwald pour le plus célèbre, Alfvén, Mankell, Atterberg, Pettersson et Stenhammar pour les moins totalement inconnus de ce côté de la Baltique… Après avoir bu le biberon de Wagner et Bruckner lors de ses études à Berlin dans les années 1890, il se tourna vers un langage plus résolument nordique, dans le sillage évident de Sibelius et Carl Nielsen. Le Premier concerto (1894) témoigne de l’excellence de Stenhammar pianiste, mais également de l’influence encore grande de Brahms et Liszt, quand bien même les harmonies et les rythmes ne manquent pas de caractéristiques nordiques. C’est avec le Second concerto de 1908 que Stenhammar rompt avec ses modèles : voilà un ouvrage moderne, virtuose mais très profond, et intimement nordique – qui ne renie sans doute pas l’apport postromantique d’un Rachmaninov, ou même les folies chromatiques de Schumann, transcodées au début du XXe siècle.

    Difficile donc de classer ces œuvres et ce compositeur, ce qui ne change rien au fait que l’on doit vraiment découvrir sa musique de toute urgence, non seulement au disque mais également dans les salles de concert françaises. On peut toujours rêver…

 

Votre compte