• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572209
  • Bernardo Storace

    Musique pour clavecin

En magasins : 8,24 
En direct ici : 5,83 

SOLDES : -30%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572209 0747313220977 - 1 CD 63:37 - DDD - Enregistré du 25 au 27 octobre 2009 - Notes en anglais
En vente sur ce site depuis le 14 avril 2011
Date parution numérique : 1 avril 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Bernardo Storace (actif 1664)

Extraits de la Collection Selva di varie compositioni (1664)
Ciaccona
Passagagli en ut mineur
Ballo della Battaglia
Toccata
Variaton sur La Monica
Partite sopra Il cinque Passi
Passagagli sopra A la mi re
Aria sopra la Spagnoletta
Corrente
Capriccio sopra il passo e mezzo
Follia
Altro passo e mezzo

Naoko Akutagawa, clavecin

out ce que l’on sait de Bernardo Storace, c’est que l’on ne sait rien, hormis qu’il était, en 1664, vice-maître de chapelle de l’illustre sénat de Messine, en Sicile. Naissance, mort, vie, rien de rien. Sans doute les fréquents tremblements de terre qui frappent la région (celui de 1908 détruisit 93% de la ville, y compris naturellement les archives, bibliothèques etc.) ont-ils privé la postérité des documents qui auraient permis d’en savoir plus, et de connaître les autres œuvres de ce personnage. Par contre, l’étude de l’unique collection de ses œuvres qui nous est parvenue, la Selva di varie composizioni pour clavecin ou orgue, témoigne de l’influence d’un Frescobaldi sur son travail, même si Storace dépouille la richissime polyphonie frescobaldienne d’une partie de ses ors pour se tourner vers un langage plus mélodique, plus accessible aussi, même si cela n’a rien de « facile » !

    C’est surtout dans la variation que Storace fait preuve d’une imagination sans bornes, en particulier lorsqu’il se lance dans des passacailles dont peut varier la formule (reposant sur une basse immuable) de quelques centaines de manières différentes à l’intérieur d’un seul et même morceau de dix minutes ! Ce genre de morceau s’achève généralement sur un feu d’artifice digital d’une ébouriffante modernité, où Storace déborde totalement du cadre qu’il s’est fixé, comme un improvisateur fou. Oui, dommage que les éléments se soient acharnés contre l’héritage de cet étonnant Storace.

    Naoko Akutagawa joue sur une copie d’un instrument de 1697 signé Carlo Grimaldi, un facteur installé précisément à Messine, et que Storace a très probablement côtoyé.

 

Votre compte