• boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
  • boutonGenresAlt
Recherche RECHERCHE AVANCEE
S'inscrire a nos lettres d'informations
  • 1 CD Classique - 8572186
  • Wilhelm Stenhammar

    Sérénade - Florez och Blanzeflor - Ithaka - Sangen - Prélude & Bourrée

En magasins : 8,24 
En direct ici : 7,29 

Soit une remise de 10%

Ajouter au panier
Ajouter a mes envies
EN STOCK. Départ entrepôt : CE JOUR.
 
Frais de port : 2,99 € par commande.
OFFERTS à partir de 55,00 € (en France métropolitaine).

 
Référence : 8572186 0747313218677 - 1 CD 80:03 - DDD - Enregistré du 20 au 24 octobre 2008 en la Salle symphonique de Gävle en Suède - Notes en anglais avec les textes chantés en suédois et traduction anglaise
En vente sur ce site depuis le 30 septembre 2010
Date parution numérique : 26 janvier 2010
  • Pour commander par téléphone :
  • 0892 259 770 (0,34 €/mn)
  • From Outside France (only) please dial +331 49269770
    English spoken
Imprimer cette page Imprimer cette page | Envoyer à un ami Envoyer à un ami | Nouveautés Naxos en RSS Recevoir les nouveautés Naxos en RSS
Publier :   Publier sur Facebook  |   Publier sur Delicious  |   Publier sur Digg  |   Publier sur Wikio  |   Publier sur Scoopeo  |   Publier sur Blogmarks  |   Publier sur Myspace  |   Publier sur Technorati  |   Publier sur Twitter  |   Ajouter un favori Google  |   Ajouter un favori LiveMSN  |   Publier sur Yahoo
Cliquez ici pour télécharger le catalogue Naxos 2014 au format PDF


Wilhelm Stenhammar (1871–1927)

Sérénade en fa majeur, op. 31 (version révisée)
Florez och Blanzeflor, op. 3 (texte Oscar Levertin) **
Ithaque, op. 21 (texte Oscar Levertin) **
Interlude de Sången, op. 44
Prélude et Bourrée *

* Premier enregistrement

** Karl-Magnus Fredriksson, baryton
Orchestre Symphonique de Gävle
Direction Hannu Koivula

es observateurs qui connaissent bien l’œuvre du compositeur suédois Wilhelm Stenhammar estiment que sa Sérénade est, aux côtés de sa Seconde symphonie, sa meilleure œuvre orchestrale. Ecrite entre 1907 et 1913, très largement révisée en 1920, elle ne refuse pas plus l’héritage de Wagner que celui de Bruckner – le Wagner de Siegfried Idyll et des Maîtres chanteurs, pas de la Tétralogie ; le Bruckner de la Sixième, pas de la Huitième –, tout en revendiquant clairement son appartenance au langage nordique de la l’axe Nielsen-Sibelius. Il s’agit bien d’une Sérénade et non pas d’une symphonie en cinq mouvements, ne serait-ce que de par la texture transparente, le ton aérien voire ensoleillé (un soleil de fin d’après-midi, l’heure de la sérénade), et l’absence de construction classique. Une bien belle chose que l’on aimerait entendre plus souvent en concert de ce côté-ci du Kattegat.

    Florez och Blanzeflor, œuvre de jeunesse, fut le premier grand succès de Stenhammar ; Prélude et Bourrée, de 1891, est ici donné en première discographique : le manuscrit en a été découvert voici peu. Enfin, le profond Sängen de 1921 – l’ultime grande œuvre du compositeur – renoue autant avec Wagner qu’avec la rigueur contrapuntique d’un Haendel. Des œuvres superbes à découvrir.

 

Votre compte